Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Brochures et textes > Formations > Inter > Les révolutionnaires face à la guerre

Les révolutionnaires face à la guerre

vendredi 5 janvier 2007, par JCR-RED

1. Qu’est ce que la guerre ?

Toutes les guerres ne peuvent pas être mises sur le même plan du point de vue de la lutte des classes. Chacune a ses particularités, est provient de la confrontation de forces sociales différentes, et de rapports internationaux différents. On peut dégager trois grandes catégories :

a) Les guerres « inter impérialistes » :

Elles opposent des puissances impérialistes entre elles. Les guerres mondiales sont l’exemple le plus profond de guerre entre les plus grandes puissances : l’ensemble de la planète est bouleversé car, pour vaincre une autre puissance impérialiste, la bourgeoisie est forcée de mobiliser l’ensemble de ses alliés et vassaux. Il faut y compris une surexploitation immense de la classe ouvrière pour pouvoir financer ces guerres. D’autres conflits peuvent avoir lieu entre des grandes puissances impérialistes et des puissantes impérialistes de second ordre, ou qui émergent. Au début du siècle par exemple, les conflits entre les pays occidentaux ne se faisaient pas à pied d’égalité. Chaque puissance essayait d’augmenter son influence ou d’empêcher celle des autres de s’affirmer. Actuellement, un conflit entre l’Espagne et la France serait déséquilibré en faveur de la France, même s’il a peu de chance de se dérouler frontalement. Un exemple actuel est celui des conflits qui opposent les Etats-Unis et la France en Côte-d’Ivoire et en Irak, par forces et ONU interposées, avec une France dominante en Afrique mais affaiblie au Moyen-Orient.

b) Les guerres impérialistes :

Ce sont les guerres qui opposent des pays impérialistes à des pays dominés. Il y a eu les guerres de conquêtes coloniales, jusqu’au début du siècle, les guerres d’indépendance, notamment après la deuxième guerre mondiale. Aujourd’hui, les offensives sont essentiellement « néocoloniales », c’est-à-dire qu’il s’agit d’une lutte pour posséder une influence stratégique, militaire, politique, économique (concrètement que les « multinationales » d’un pays possèdent les richesses d’un autre, comme les entreprises françaises dans la plupart des pays d’Afrique). Cela passe par la mise en place de régimes totalement subordonnés à l’impérialisme, par des dictatures ou des mascarades démocratiques. La bourgeoisie locale ne reçoit que les miettes des profits et du pouvoir, et la population s’en trouve totalement expropriée.

c) Une guerre impérialiste contre un Etat ouvrier :

C’est une guerre menée par l’impérialisme contre un Etat ou la force sociale dominante est le prolétariat. Le cas principal, qui est maintenant un cas d’école et sans conséquence concrète, est celui de l’opposition entre les USA et l’URSS, d’un Etat impérialiste et d’un Etat ouvrier dégénéré. Mais le débat pourrait renaître autour de débats sur la nature de la Chine, de Cuba en cas d’offensive frontale des pays impérialistes, les Etats-Unis au premier plan…

2. Qu’est ce que l’impérialisme ?

a) Une domination économique et militaire :

Les puissances impérialistes confisquent les ressources
Matières premières, économie au service de l’économie dominante (Inde), surexploitation.

b) Capitalisme des monopoles, problèmes des marchés, surproduction

Rapports inter impérialistes
⇨ explication de la Iere et la IIème guerres mondiales. Indépendamment du régime (cf. D et vision soc-dém sur impérialisme et colonisation).

3. Qui peut empêcher la guerre ?

Sûrement pas les réformistes, les partis de gouvernement, dont les intérêts se confondent avec bourgeoisie. « dialectique des conquêtes partielles ».
Sûrement pas pacifistes, sans moyens.
Force sociale de la classe ouvrière. + rôle jeunesse et population (Vietnam, surexploitation + guerre => prolétarisation).
Défaite de notre propre impérialisme = moindre mal. Commune, Russie, déstabilisation bourgeoisie.

4. Transformer guerre impérialiste en guerre civile

Exemple de la Russie de 17. Revendication = guerre sociale. Lutte contre Union sacrée (car rôle guerre + rapport de force nécessaire = offensive bourgeoisie).
L’état des révolutionnaires, des internationalistes : ultra minoritaire voire inexistants. Pose nécessité de la séparation politique avec réformistes.
Pratiquement impossible d’empêcher guerre.
Regrouper les forces (Zimmerwald et I.C., IV.)
Internationalisme (WWII, décolo pb. MNA + inconditionnel/acritique).
Indépendance de classe cf. tâches.


Bibliographie :
Les congrès de la IV, Tome I
Histoire de l’I.C., Pierre Frank
Défense du marxisme, Trotski
Nature de l’Etat soviétique, Trotski
La Révolution permanente, Michaà« l Là¶wy
L’impérialisme, stade suprême
Les marxistes et la question nationale.