Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Grenoble > Grenoble, 1/12

Grenoble, 1/12

samedi 1er décembre 2007, par Antoine

- Mercredi : AG vote du blocage par « tas » : pour d’un côté, contre de l’autre.

Résultat : environ 60% pour le blocage. (majo claire mais vote contesté plus que d’hab car peu propre et imprécis)

- Jeudi : intervention policière sur le campus. Les flics défoncent le blocage sur sciences-po.

Sur la galerie des amphis (Bâtiment prinicipal de Grenoble 2) : forte résistance des bloqueurs. (on était plus de 150 le matin à 7H pour bloquer) Après de longs affrontements, les accès aux amphis sont libérés. Certains étudiants applaudissent les flics mais beaucoup sont scandalisés par la violence. Quelques cours reprennent mais avec peu d’étudiants.

- Vendredi : reblocage et fermeture administrative.

Points positifs :

- Beaucoup d’étudiants qui n’étaient pas jusqu’à présent partie prenante du mouvement sont scandalisés par les violences policières. (Des gens qui n’avaient rien à voire avec le mouv voire même anti-bloqueurs ont été gazés)

- la forte résistance des étudiants mobilisés a empêché la présidence de l’université et la police d’organiser un retour en cours dans des conditions normales ce qui était bien leur objectif pour casser le mouvement. Le soir même on était 250 en comité de mobilisation soit le nombre le plus élevé depuis le début du mouv’.

Point négatifs : la manif de jeudi n’a de fait pas eu lieu, les débrayages et blocages de lycées n’ont pas marchés contrairement à mardi où plusieurs centaines de lycéens étaient dans la rue.

On pêche toujours à s’adresser largement aux étudiants non encore mobilisés.

Perspectives : prochaine manif : mardi 10H, gare.

AG mercredi midi.

Université populaire toute la semaine.

Images sur l’intervention policière : (ça vaut le détour)

Images