Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Lycées > Aquitaine > Lycée Bordeaux 2/12/07

Lycée Bordeaux 2/12/07

lundi 3 décembre 2007, par Raphaà« l

Lycées : ça continue, AG & création de comité de mobilisation dans plusieurs lycées (Montaigne, Magendie,…) + blocages prévus, surtout dans lycées pro.

Réunion pour tenter de former une Coordination Lycéenne le 3/12/07, qui fait suite à plusieurs réunions lycées plus ou moins bien préparées…


En pièce jointe, le tract de Bx3 pour les lycées contre LRU/Réforme des BEP si ça peut servir :


Lycéens, étudiants, Pour le retrait de la loi PECRESSE et de la réforme des BAC-PRO C’est tous ensemble qu’on va gagner !

Mardi 27, ce sont de nouveau des dizaines de milliers de lycéens et d’étudiants qui ont manifesté dans les rues pour l’abrogation de la loi Pécresse et contre le projet des Bac-pro 3 ans. Le mouvement se poursuit dans les universités et se développe dans les lycées avec plus de soixante lycées bloqués dans toute la France. En Aquitaine, il y a eu notamment 2000 manifestants à Bordeaux et Pau, 2500 à Bayonne et 600 à Périgueux... La mobilisation est croissante. Il faut continuer à se mobiliser et à étendre le mouvement. L’heure n’est pas à la négociation mais à continuer la lutte, car le gouvernement ne comprend que le rapport de force.

La loi « Pécresse »

Lycéens, étudiants, de toutes filières, nous sommes tous concernés :
- Derrière l’ « autonomie » des universités se cache en fait le désengagement de l’Etat et la contrainte pour l’université de faire appel à des financements extérieurs et en premier lieu aux entreprises privées. Mais qui peut croire que les entreprises privées « investiront » dans des formations sans exiger des contre-parties sur le contenu de celles-ci ? Qui peut croire qu’elle ne choisiront pas les formations qui les intéressent ? Les filières non économiquement rentable du point de vue du patronat et des industries locales seront réservées à une élite qui fera financer son cursus scolaire par des mécènes et par des frais d’inscription toujours plus élevés ! Les frais d’inscription augmenteront.

- Dans ce cadre là, les présidents d’université deviendront des managers gérant leur personnel et leur matériel en fonction d’un budget public toujours plus réduit et des critères de gestion imposés par les « investisseurs » et mécènes extérieurs ! Ce seront eux qui feront la loi !

- De plus, l’ « orientation active » prévue par la loi entend imposer aux lycéens les filières qu’ils doivent suivre en fonction d’indicateurs économiques, c’est à dire encore en fonction des besoins du patronat !
- On nous dit que, contre le chômage, il faut que l’éducation s’adapte à l’entreprise. Mais les entreprises aujourd’hui embauchent de toute façon moins qu’elles ne suppriment d’emplois ! Avec cette réforme et la privatisation des universités, il n’y aura pas un chômeur de moins. Les entreprises auront simplement plus de choix (et donc plus de moyens de pression) entre des futurs travailleurs formés exactement pour leur besoin mais elles n’en prendront pas plus.
— Pour vous faire votre propre opinion sur l’ensemble de la loi, le texte de loi sur Internet
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspa...
— Un film très documenté sur le devenir et les dangers qui guettent l’université française :
http://www.dailymotion.com/video/x2...

La loi « Darcos » sur le cycle BEP - Bac pro

Cette réforme du baccalauréat professionnel ferait passer le cycle BEP/Bac pro de 4 à 3 ans. Le but est, comme pour la loi « Pécresse », de faire des économies sur les services publics. Un Bac pro en 3 ans, c’est 25% des postes de professeurs supprimés (ce qui donnerait dans l’Académie de Bordeaux, 400 postes en moins). Il n’y a aucun argument pédagogique, bien au contraire. Cette réforme signifie un Bac et des lycées Pro de moins en moins... « professionnels ». Il y aura moins d’ateliers, et le bac sera plus généraliste. Et qu’en est-il de l’ouverture des Bacs Pro à la culture, de leur accès à des matières comme la philosophie, les langues anciennes et les arts ? Les premières expérimentations ont donné des résultats négatifs. Ceux qui ont accepté demandent souvent un retour au Bac Pro en 4 ans. De plus, avec cette réforme, la fermeture des BEP est annoncée. Les problèmes d’apprentissage s’aggraveront pour ceux qui rencontrent déjà des difficultés. Les possibilités de réorientations et de passerelles à la disposition des lycéens en filière professionnelle seront réduites. Les opportunités telles que les premières d’adaptation vers la filière technologique ou la poursuite d’études en BTS ou DUT plus compliquées à saisir. Il faut refuser ces diplômes au rabais qu’on nous prépare. Les économies ne doivent pas se faire sur le budget de l’Education, mais sur l’argent versé à fonds perdus aux entreprises.

MANIFESTATIONS
- Jeudi 29 novembre à 11h30 place de la Victoire
- Mardi 3 décembre Manifestation contre les réformes Pécresse et des bacs Pro

Comité de mobilisation de Bordeaux 3
- 06.88.65.96.68
- comitebx3@gmail.com
- web.mac.com/johnbdx33/Mobilisation

Messages