Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Lycées > Languedoc- Roussillon > Lycées de Montpellier 7/12/07 : Nombreuses interventions policières

Lycées de Montpellier 7/12/07 : Nombreuses interventions policières

vendredi 7 décembre 2007, par Raphaà« l

Les lycéens entrent en lutte. Interventions musclées de la police sur plusieurs lycées ! Plusieurs blessés à Champollion.

Les interventions policières visant à casser et diviser le mouvement se
poursuivent, c’était le cas aux lycée Joffre et Mas de Tesse jeudi (6/12)
matin au lycée Champollion de Lattes vendredi matin. Tandis que la
situation est contrastée sur les universités montpelliéraines, les
lycéens se mobilisent. C’est d’ailleurs à Montpellier que doit avoir
lieu ce week-end la première coordination nationale lycéenne.

Sur Montpellier, difficultés de maintenir la mobilisation sur les facs
mais la plupart des lycées de l’agglo sont bloqués ou touchés par
d’importants mouvements de grève. Une coordination lycéenne locale en place et une coordination
nationale lycéenne est convoquée à mtp ce week end.
le mouvement est majoritaire (ag vote massivement la grève depuis
plusieurs jours) mais les lycéens actifs dans la grève ne sont pas très
nombreux et profs dans l’expectative.

Interventions policières systématiques depuis jeudi et parfois
violentes, (voir ci-dessous) pratique d’intimidation de la part de la
police : un lycéen de l’orga s’est vu menacé par un flic :" on t’a vu à
la TV, tu vas voir ce que tu vas prendre..", confiscation des cartes de
lycéen, menace de traduction en conseil de discipline, confiscation des
protables et appareils photos lors des interventions de la police

Lire ci-dessous le détail extrait du site : http://www.resistons.net

Ce matin vendredi la police est intervenue violemment contre les
lycéens en grève du lycée Champollion de Lattes.
La grève y avait été votée mardi en assemblée générale. Ce matin, vers
8h, la police est arrivée et très rapidement, les élèves bloquant
l’entrée du lycée ont été chargés et matraqués. Plusieurs élèves ont
été blessés et deux d’entre eux seraient hospitalisés.

Jeudi les lycéens de Joffre ont mené une action d’occupation d’un
batiment. A la demande du proviseur, la police est intervenue. Les
lycéens ont été menacés d’une intervention en force. Ils ont accepté de
sortir sans bagarre, ont été fouillés, (à corps semble-t-il seulement
les garçons) leurs documents (carte de lycée) confisqués ainsi que
certains papiers d’identité. Les crs leur ont annoncé qu’ils n’avaient
plus besoin de leur carte de lycéen récupérées par le proviseur. Les
appareils photos ont été aussi vidés de leurs images.

Les journée de lundi et celle mardi avaient vu les lycées de
Montpellier se mobiliser contre la loi LRU mais aussi contre les
suppressions de postes dans l’éducation nationale , le projet de
refonte des bacs et la disparition du BEP. Alors que les étudiants ont
du mal à trouver un second souffle après la désertion de l’Unef, ce
sont les lycéens qui ont fait le gros du cortège mardi. Ils étaient
environ 1500 lycéens dans la rue. Ce 5 décembre, 7 lycées sont bloqués
ou ont voté le blocage. Une première coordination nationale lycéenne se
tiendra à Montpellier ce week-end des 8 et 9 décembre.

[...]

Alors que les lycéens se mobilisent de plus en plus, il apparaît donc
aujourd’hui déterminant que les étudiants ne lâchent pas prise et
accompagnent les lycéens dans la lutte, afin de se battre ensemble
contre un gouvernement qui vise à précariser les conditions de
l’enseignement du secondaire et du supérieur (LRU, suppression de
postes de fonctionnaires, suppression des BEP…) et donc ,à terme, à
aggraver les inégalités dans l’accès à l’éducation.

Messages