Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Lycées > Tract JCR/LCR de mobilisation contre la loi Pécresse

Tract JCR/LCR de mobilisation contre la loi Pécresse

lundi 31 décembre 2007, par JCR lycées

L’autonomie des facs c’est la privatisation.

Depuis plus de 3 semaines, les étudiants se mobilisent contre la loi sur l’autonomie des universités. Cette loi c’est le début de la privatisation des universités ! Pour financer les universités, les présidents de facs auront désormais la possibilité d’avoir recours à des financements privés. Pour nous ça voudra dire que les entreprises privées auront de plus en plus un contrôle sur le contenu de nos diplômes. Elles ne voudront financer que les diplômes qu’elles jugent rentables pour elles. On peut craindre le développement de filières ultra spécifiques et adaptées aux besoins immédiats des entreprises comme la licence « chargé de clientèle au crédit Mutuel » ou la licence « chef de rayon Carrefour ». D’un autre côté on verra disparaître les filières dites « non rentables » comme les lettres ou la philosophie. Mais cette loi c’est aussi plus de sélection à l’entrée de l’université. Elle instaure une pré-sélection pour les lycéens qui veulent s’inscrire à la fac. C’est aussi le risque de la sélection par l’argent. En Italie, en Grande-Bretagne, au Portugal, lorsque le même type de réformes a été adopté, les frais d’inscription ont augmenté. En Italie, il faut débourser 3000 euros par an. Qui pourra payer ce prix pour étudier ? Et pourtant c’est ça l’avenir qu’on nous réserve.

Une seule solution : la grève.

C’est pour ça que les étudiants se mobilisent, mais aussi parce qu’ils savent que le projet du gouvernement est bien plus large que s’attaquer à l’université. C’est l’ensemble de nos droits et de nos acquis qu’ils veulent détruire, la sécu, nos retraites, le code du travail…

Aujourd’hui ce sont plus de 30 universités qui sont en grève et bloquées et des assemblées générales se réunissent dans plus de 50 universités. Mardi dernier, nous étions plus de 40000étudiants et lycéens à défiler dans les rues. Le mouvement CPE nous a montré que la grève était le seul moyen efficace pour faire céder un gouvernement.

Dans plusieurs lycées aussi un début de mobilisation a commencé. En effet, les lycéens sont autant concernés. Ils sont les étudiants de demain et les travailleurs d’après-demain !

Les lycéens doivent rejoindre la mobilisation !

Nous savons que face à Sarkozy et son gouvernement, il faudra un mouvement encore plus grand que le mouvement CPE. Il faudra être plus nombreux et plus déterminé. Aucun secteur ne pourra gagner tout seul. C’est pour ça que les lycéens doivent rejoindre la mobilisation et se mettre en grève. Il faut s’organiser. Il faut réunir des assemblées générales dans tous les lycées pour discuter et se convaincre. Il faut essayer de bloquer car c’est les seul moyen pour qu’il n’ait plus de cours et pour que chacun puisse se mobiliser sans être peinalisé ou sanctionné pour ne pas aller en cours.

La grève du 20 novembre a prouvé que beaucoup de salariés en avaient marre de la situation notamment chez les profs où il y avait 60% de grévistes. Même si les cheminots ont suspendu leur grève, nous devons nous adresser aux autres salariés et en priorité nos profs, pour leur dire que c’est le moment de se mobiliser.

Etudiants, lycéens et salaries c’est tous ensemble qu’on peut gagner !