Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Région parisienne > Cercles > St Germain > Tous ensemble contre la casse de l’enseignement agricole !

Tous ensemble contre la casse de l’enseignement agricole !

mardi 15 janvier 2008, par JCR Région parisienne

Il est prévu de supprimer 300 postes sur les 218 lycées agricoles du territoire. Aucun lycée ne sera donc épargné. Cette casse de l’enseignement agricole s’inscrit dans la politique de destruction du service public voulue par Sarkozy. En annoncant que son gouvernement ne remplacerait pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, et en supprimant plusieurs dizaines de milliers de postes par année dans la Fonction publique, les conséquences seront lourdes. C’est pour soi disant « faire des économies » que cette destruction est mise en œuvre. Alors que les profits des grandes entreprises n’ont jamais été aussi grands, que les richesses crées jamais aussi importantes, le gouvernement annonce qu’il a pour intention de détruire les services publics, s’en prendre aux retraites, le contrat de travail, geler le smic. Les 20 000 foyers les plus riches ont reçu 15 milliards en guise de cadeau baptisé le « paquet fiscal ».Mais pour l’enseignement agricole, le ministère annonce qu’il va falloir le détruire. Contre l’ensemble de cette politique, il faut se battre ! Pour gagner, il faut lutter tous ensemble ; lycéens ; étudiants ; chômeurs et salariés. Nous sommes tous attaqués, nous devons riposter tous ensemble.

Un exemple concret : le lycée de Saint Germain en Laye (78)

Sur le lycée de Saint Germain en Laye (78), un prof d’économie à été muté pour « intérêt de service » il doit quitter l’enseignement agricole. Le prof d’agroéquipement qui était déjà au maximum d’heures et d’heures supplémentaires n’a toujours pas été remplacé et ne le sera sans doute pas. Les élèves n’ont pas eu de cours d’aménagement pendant près d’un trimestre faute de profs. Au CDI, les deux documentalistes habituels sont en congés longue maladie. Elles ne sont remplacées que par une seule, qui n’est pas documentaliste de formation. A cela s’ajoute la suppression du BEP, programmée par Xavier Darcos. Et avec ça, ils veulent supprimer encore plus de postes !

La riposte est enclenchée !

Plusieurs lycées agricoles sont rentrés en lutte. Des blocages ont étés recensés sur l’ensemble du territoire, une grève du personnel a eu lieu le vendredi 14 décembre avec une manifestation à Paris. Plusieurs dizaines de lycéens étaient présents. La deuxième étape pour les lycées agricoles sera de participer à la journée de grève et manifestation du jeudi 24 janvier pour exprimer aux coté de toute la Fonction publique, leur refus de voir leur éducation détruite par Sarkozy. Ce sera une étape cruciale pour préparer dans tout l’enseignement un mouvement d’ensemble (universités ; lycées agricoles ; professionnels et généraux) ;pour mettre un coup d’arrêt à la destruction de notre éducation.