Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Internationalisme > Europe > Euskadi - Pays basque > Assez de répression ! Autodétermination du peuple Basque !

Assez de répression ! Autodétermination du peuple Basque !

Communiqué de la LCR et des JCR. Le 26 février 2008.

mardi 4 mars 2008, par Bureau national

Les Etats espagnol et français ne cessent d’enfermer des hommes et des
femmes de tous à¢ges, qui militent pour l’indépendance du Pays Basque.
Après l’incarcération de la direction de Segi, de Batasuna, et d’autres
acteurs sociaux de la gauche indépendantiste Basque dans le cadre du
procès 18/98, après l’interdiction des manifestations contre ces
emprisonnements, l’Etat espagnol va encore plus loin en interdisant la
participation de la gauche abertzale aux futures élections
législatives.
L’interdiction du PCTV et d’ANV montre bien la volonté du gouvernement
central de bà¢illonner le peuple Basque. Ces organisations représentent
à elles seules 14% de la population lors des dernières élections
municipales.
L’Etat espagnol va toujours plus loin dans la logique d’interdiction et
d’illégalisation d’une option politique qui représente un secteur
significatif d’Euskal Herria.
Le pays Basque ne pourra sortir du conflit dans lequel on opprime son
peuple que par des voies politiques. Cela implique, bien sà »r, que l’ETA
cesse ses actions armées. Mais cela implique la reconnaissance par ceux
qui oppriment ce peuple du droit à défendre toutes les options
politiques qui existent au pays basque, y compris l’indépendance. Cela
implique, par conséquent, la fin de la loi dite « des partis  ».
Si l’Etat espagnol et l’Etat français veulent la fin du conflit, cela
ne peut passer que par la reconnaissance d’un droit fondamental : le
droit d’un peule à choisir son futur, le droit à s’autodéterminer.
Nous tenons à réaffirmer notre opposition totale à la répression dont
est victime le peuple Basque. Nous exigeons la libération de tous les
prisonniers politiques et le droit pour la gauche indépendantiste de
pouvoir se présenter lors des prochaines élections de mars.

Le 26 février 2008.