Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Amplifions la mobilisation ! Tous en grève !

Contre la casse de l’éducation

Amplifions la mobilisation ! Tous en grève !

Tract national / Lycées

mardi 8 avril 2008, par Bureau national

Du fric pour les facs et les lycées, pas pour les flics ni pour l’armée !

Le gouvernement a annoncé la suppression de 11 200 postes de profs pour la rentrée prochaine et 20 000 d’ici 4 ans. Dans certains lycées, ce sont plus de 15 postes qui sauteront en septembre prochain. Pour les lycéens, ça voudra dire des classes surchargées, des suppressions d’options, aucune possibilité de redoubler pour les élèves qui ratent leur bac. Ces suppressions touchent les lycées dans toute la France, et en priorité les lycées des quartiers populaires. C’est une école à deux vitesses qu’ils sont en train de construire ! Le gouvernement veut faire des économies sur notre éducation, alors qu’il envoie des troupes pour faire la guerre en Afghanistan.
Ces suppressions de postes s’inscrivent dans un projet de casse de l’éducation dans son ensemble. Avec la loi Pécresse sur les universités, la suppression du BEP, le rapport Pochard, ils veulent diminuer la qualité de nos études, et faire de nous des salariés rentables le plus rapidement possible.

La mobilisation est lancée !

Face à ça, les lycéens sont décidés à ne pas se laisser faire. Depuis plusieurs semaines déjà, de nombreux lycées sont en grève. Aujourd’hui, en région parisienne les blocages et les débrayages gagnent l’ensemble des bahuts. Dans certains endroits, les profs et les parents d’élèves participent à la lutte. Les dernières manifestations ont rassemblé plus de 15 000 lycéens dans les rue de Paris. Jeudi dernier plusieurs autres villes ont rejoint la mobilisation. Des débrayages et des manifestations ont eu lieu à Toulouse, Grenoble, Chambéry, Lyon, Toulon, Marseille, Angoulême...

Tous en grève pour faire céder le gouvernement !

Dans la plupart des lycées, le ras-le-bol est important. Il faut maintenant réussir à étendre la mobilisation à l’ensemble des villes de France pour pouvoir gagner. Nous l’avons vu pendant la mobilisation contre la loi Pécresse, le gouvernement Sarkozy est un gouvernement de combat. Nous devons nous préparer à un mouvement qui dure longtemps. La mobilisation doit passer les vacances. Nous devons aussi chercher à entraîner les salariés avec nous dans la lutte, à commencer par les profs qui sont aussi concernés que nous. La meilleure façon de mettre un coup d’arrêt aux attaques du gouvernement, c’est un mouvement d’ensemble des jeunes et des salariés.
Mais pour pouvoir étendre la mobilisation et lui permettre de tenir sur la durée, nous devons nous organiser, nous structurer. Nous devons par exemple faire des AG sur tous nos lycées. C’est ce qui permet de discuter, de convaincre ceux qui ne sont pas encore mobilisés de se mettre en grève... Nous devons aussi essayer de nous coordonner entre les différents bahuts. Pour cela, il faut commencer par réunir des délégations de tous les lycées d’une même ville ou
d’un même département pour se fixer des perspectives communes.
C’est uniquement si l’on est nombreux et bien organisés que l’on pourra affronter ce gouvernement et ses pions : les administrations nous mettent des batons dans les roues, et les flics sont envoyés pour casser la mobilisation et pour nous provoquer.
Avec les différentes réformes du gouvernement et notre situation quotidienne qui se dégrade, le mécontentement et la colère grandissent dans la majorité de la population. Le mouvement lycéens peut donner confiance à l’ensemble des salariés en montrant qu’il est possible de se battre. Il peut être l’étincelle qui met le feu aux poudres, pour aller vers un nouveau Mai 68 !