Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Tous ensemble, on peut gagner !

Maintien des postes et du BEP, contre Sarko et son gouvernement

Tous ensemble, on peut gagner !

mercredi 23 avril 2008, par Bureau national

La mobilisation lycéenne contre les suppressions de postes et celle du BEP s’amplifie depuis un mois, touchant aussi profs et parents d’élèves. Mardi 15 avril, c’est les profs d’école primaire qui ont rejoint les lycéens dans la rue !
Les vacances n’ont pas étouffé la contestation : à Rouen, Lille, Nice, Aix, Amiens, Poitiers des manifestations se préparent pour les jours à venir, et les lycées de Paris profitent des vacances... pour préparer la rentrée !

Une éducation à deux vitesses

Le gouvernement veut faire des économies sur le dos de l’Education en supprimant 11200 postes. Mais il réduit aussi des matières étudiées au lycée (rapport Pochard). Cela aboutit à réduire l’accès aux études et à une vraie qualification pour un grand nombre de jeunes. Le résultat ? La minorité qui pourra se payer des cours particuliers ou des bahuts d’élite privés s’en sortira, mais la plupart d’entre nous sont sûrs de se faire éjecter de plus en plus tôt des études et de galérer de plus en plus longtemps de jobs précaires en tafs sous-payés.

Entrainer toujours plus de monde

Dans tous les lycées, nous devons nous organiser, distribuer des tracts pour informer tous les lycéens. La grève est la seule manière de dégager du temps et de l’énergie pour lutter. Organiser des Assemblées Générales dans chaque lycée permet de faire le point et de décider ensemble des actions à mener. Dès qu’un bahut est mobilisé, il faut étendre la grève à ceux du coin. Plus nous sommes nombreux en manifestation, plus nous montrons notre force : ça incite les autres à se mobiliser, et ça fait pression sur le gouvernement. Nous devons donc massifier la grève et les manifestations pour mettre tous les lycées dans la bataille !

Se coordonner pour être plus efficace

Il faut se coordonner (le week-end, en fin de manif...) pour préparer la suite, appeler à d’autres manifs, aider les lycéens pas encore mobilisés à le faire, s’adresser aux profs, aux parents d’élèves, aux étudiants... Organiser nous-mêmes l’ensemble de la mobilisation c’est la meilleure façon de faire participer tout le monde. Il faut des coordinations dans toutes les villes et départements. Une coordination nationale a déjà rassemblé 40 lycées, la prochaine est prévue le 3 mai.

Dehors Sarko et son gouvernement !

Le gouvernement de Sarko s’attaque à toute l’éducation, de la maternelle à la fac, et à tous les personnels de l’éducation. Mais il ne s’arrête pas là : en ce moment, c’est tous les jours un droit attaqué : carte famille nombreuse dans les transports, assurance chômage, allocations familiales ; tous les jours des sans papiers expulsés, des salariés virés...
On ne peut pas se laisser faire ! Avec tous ceux qui se mobilisent déjà (sans papiers et salariés en grève), il faut entraîner tous les travailleurs et les jeunes contre Sarkozy et sa politique. Seul un mouvement d’ensemble pourra les stopper : ce n’est qu’un début, continuons le combat !