Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED 92 - Mai 2008 > Hexagone > Etablissements pénitentiaires pour mineurs

Etablissements pénitentiaires pour mineurs

mercredi 30 avril 2008, par Adrien

Le sixième Établissement Pénitentiaire pour Mineurs (EPM) vient d’ouvrir en région parisienne et un septième est prévu pour septembre prochain.

Petit rappel

En France, un mineur peut être incarcéré à partir de 13 ans. Jusqu’à présent, ils étaient détenus dans des quartiers réservés au sein de Maisons d’Arrêt. Les EPM visent à améliorer les conditions d’incarcération des mineurs en y intégrant des éducateurs, plus d’activités culturelles et sportives et au moins une matinée de scolarité obligatoire par jour.

Donc c’est mieux, non ?

En théorie, les EPM, c’est mieux que les quartiers mineurs... Il y a fort à parier que les juges aient encore moins de scrupules pour incarcérer les mineurs (« après tout ils vont s’y amuser et puis il y a des éducateurs pour faire attention à eux »).

Le gouvernement rassure. « Oui, nous vous protégeons de tous ces voyous qui font grimper le sentiment d’insécurité, nous construisons des prisons pour eux » !

D’un autre côté

Mais le même gouvernement diminue les moyens de prévenir l’incarcération : prévention, suivi éducatif, des mots qu’il veut faire oublier. D’ailleurs, Rachida Dati, ministre de la Justice, affirme son intention de réformer l’ordonnance de 1945 (qui fonde le droit des mineurs et instaure le principe de primauté de l’éducatif sur le répressif) : abaisser l’âge de la responsabilité pénale à 10 ans, plus de sévérité pour les délinquants...

Elle semble vouloir faire des jeunes délinquants la cause des problèmes, mais la place des mineurs, même ceux qui ont fait des bêtises, n’est pas en prison ! Peut-être que Dati devrait essayer de donner des moyens aux gens qui bossent avec les jeunes pour les empêcher d’aller en prison... Ne serait-ce pas un meilleur début ?

Macha, [Nanterre]