Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Tous en grève le 15 mai !

Tous en grève le 15 mai !

jeudi 8 mai 2008, par Adrien

La mobilisation a réussi à franchir le cap des vacances. Mardi
6 mai, des manifestations ont eu lieu dans plus de 40 villes,
même si elles n’ont pas rassemblé autant de monde qu’avant
les vacances. Il y avait 5000 personnes à Paris et Toulouse,
2000 à Rouen, 1300 au Mans, 800 à Lyon, 500 à Tours… Dans
certaines villes, ce sont les premiers blocages et débrayages
de lycées qui ont eu lieu ce mardi. La mobilisation continue
donc de s’étendre dans de nouveaux endroits.

Qu’est ce qu’on veut ?

Les lycéens semblent déterminés à faire reculer ce
gouvernement qui veut détruire leur avenir. Pour lui l’objectif
est clair, il veut faire des économies sur le dos de l’éducation.
Les 11 200 suppressions de postes l’an prochain et toutes
celles prévues les années d’après, dégraderont encore nos
conditions d’études et leur qualité. Classes surchargées,
fermetures d’options et de fi lières seront le quotidien des
lycéens. De plus en plus on aura une petite minorité de lycées
d’élites et une majorité de lycées poubelle avec des études
de moins bonne qualité. Le gouvernement veut abaisser le
niveau de qualifi cation des jeunes pour former des salariés
plus précaires et moins coûteux. Avec la réforme du bac pro,
plus de lycéens sortiront de l’école sans aucun diplôme et
le contenu même des enseignements sera réduit puisqu’il
passera de 4 ans à 3 ans.

Combattre la répression administrative et policière

Avec l’approche du bac, la pression sur le mouvement va
augmenter. La répression est plus forte. Mardi l6 mai les
interventions policières pour rouvrir les lycées bloqués se
sont multipliées. Les proviseurs des lycées cherchent à casser
la mobilisation en traduisant les élèves les plus mobilisés
en conseil de discipline. Certains lycéens commencent aussi
à vouloir reprendre les cours de peur de rater leur bac, il
faut les convaincre que plus le mouvement sera fort dans les
semaines qui viennent et plus le bac pourra se passer dans
de bonnes conditions pour tous.
Il y a de réelles possibilités de faire céder le gouvernement
qui est déjà affaibli par les grèves de salariés sans-papiers,
la grogne généralisée sur la question du pouvoir d’achat et
des salaires. Sarkozy est au plus bas dans les sondages.

Tous dans la rue le 15 mai !

Sous l’impulsion du mouvement lycéen, une journée de
grève interprofessionnelle a été appelée par les syndicats
de salariés le jeudi 15 mai. Mais elle peut aussi permettre
à de nouveaux secteurs de se mettre en grève. Si nous nous
y mettons tous ensemble, c’est possible de faire reculer
Sarkozy et son gouvernement.
Il faut donc préparer cette journée de grève dans tous les
lycées. En discutant avec tous les lycéens, en organisant
des distributions de tracts et des interventions dans les
classes, il faut les convaincre de la nécessité de la grève et
de venir nombreux en manifestation pour affirmer la force
du mouvement. Les blocages et débrayages doivent nous
permettre d’amener toujours plus de lycéens et de profs en
manifestation.
Si cette journée est réussie, elle pourrait donner l’impulsion
à des grèves reconductibles dans plusieurs secteurs et être
le début de cette grève générale, ce nouveau Mai 68 dont
nous avons besoin.