Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Région parisienne > Bulletin Lycéen > 2008 > La Rougeole n°89 - 13 Mai 2008

La Rougeole n°89 - 13 Mai 2008

mardi 13 mai 2008, par Adrien

Les médias, le ministère, les syndicats lycéens nous annoncent « la fin du mouvement lycéen ».

Les annonces de Darcos

Darcos a peu reculé. Le rattrapage du bac pro, comme pour les bac généraux et technologiques, est une bonne chose. Cela prouve qu’on peut gagner des droits... Mais on ne peut pas s’en tenir qu’à ça !

Les autres mesures ne sont pas satisfaisantes. Darcos s’est « engagé » à maintenir le BEP... Mais tous les BEP ne devaient déjà pas être supprimés. Alors lesquels vont être maintenus ?
Pire ! Le bac pro en 3 ans, au lieu de 4, va être mis en place « filière par filière ». Les bac pro n’auront plus la même valeur, donc qu’ils ne donneront pas les mêmes droits à tous !

La mobilisation n’est pas que sur les conditions d’études, mais aussi sur les qualifications. Si on a des diplômes de merde, on sera précaire et au SMIC toute notre vie ! C’est pour ça qu’il faut aller jusqu’au bout !

Ses véritables projets

Darcos veut mettre en place un « service public de soutien scolaire » pour les 200 lycées les plus en difficultés. Mais qui va assurer ce service, alors qu’il y a moins de profs ?Des profs qui vont devoir faire encore plus d’heures sup’ et des jeunes précaires.

Les lycées avec les meilleurs résultats auront moins d’heures d’aide. Ils se débarrasseront de leurs « mauvais élèves ». On aura d’un côté des lycées pour bons élèves et de l’autre des « bahuts poubelles ».

Pourquoi certains veulent arrêter ?

Le 6 mai, le mardi de la rentrée, la manif de Paris a été assez petite, mais dans certaines villes les manifs ont été les plus grosses depuis le début.

Mais la baisse du 6 mai a pu développer l’idée que le mouvement était dans une phase descendante. Pour tenir, il faut mieux s’organiser. Il faut expliquer à tous les lycéens qu’il faut continuer. Il faut aussi se coordonner à l’échelle des villes, des départements, de tout le pays...Darcos n’a rien laché sur les suppressions de postes, alors que c’était la première de nos revendications !

La lutte contre Sarko ne fait que commencer !