Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2006 > RED 75 - décembre 2006 > Hexagone > Mobilisation chez les étudiants infirmiers

Mobilisation chez les étudiants infirmiers

mercredi 10 janvier 2007, par JCR-RED

Plus de 9 000 étudiants en soins infirmiers (ESI) ont manifesté samedi 2 novembre dernier, 6 000 à Paris, 1 500 à Marseille, 600 à Bordeaux et Montpellier et 500 à Toulouse. Ce n’est pas la première fois que des mobilisations importantes ont lieu chez les ESI, en 2000 déjà un mouvement avait contraint le gouvernement à revaloriser les bourses, à indemniser les stages, à prendre en charge les frais de transports et à rallonger les périodes d’absences autorisées.

Cette fois ci, c’est pour exiger la reconnaissance du diplôme que les étudiant se sont mobilisés : il faut 38 mois d’études pour devenir infirmier, mais une fois le diplôme en poche l’État ne nous reconnaît que comme bac + 2 ! Si la licence (bac + 3) était acquise à la sortie de la formation, cela voudrait dire aussi l’obligation d’augmenter les salaires des infirmiers diplômés.

Autres revendications : le remboursement des frais d’inscription, la revalorisation des bourses et une allocation d’étude. Le travail pendant les stages n’est pas rémunéré mais « indemnisé », cela veut dire 40 euros maximum par semaine pour un étudiant de 3eme année, 70 euros pour le stage pré professionnel. Une aubaine pour les employeurs qui profitent d’une main-d’œuvre quasi professionnelle payée le quart du Smic ! Ce n’est pas pour rien si tant d’étudiants infirmiers n’arrivent pas à joindre les deux bouts, un tiers des admis en première année abandonnent le cursus en cours de route.

Malgré le nombre d’étudiants dans la rue, le récent mouvement n’a pas encore permis d’avancée significative. À suivre !

Romain, [94]