Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Préparons la riposte !

Réforme du Bac et des IUFM, Sarkozy continue la provocation

Préparons la riposte !

mercredi 4 juin 2008, par Adrien

Alors que l’année que nous venons de vivre a connu deux mobilisations d’ampleur (LRU, suppressions de postes et BEP/bac pro) contre la casse de l’éducation, contre la destruction des services publics, le gouvernement continue de jouer la provocation.

Sarkozy vient d’annoncer une nouvelle réforme du bac et des IUFM. Il veut mettre en place un bac unique d’ici 2011 avec moins d’heures de cours pour les lycéens et « des parcours plus flexibles ». Cette réforme s’inscrit dans la logique générale de réduction des coûts notamment par la suppression de postes d’enseignants. Sous prétexte de donner plus de place au travail personnel, le gouvernement veut encore réduire le nombre d’heures d’enseignement. Les conséquences seront encore plus d’inégalités entre les lycéens qui auront assez d’argent pour se payer des cours privés et ceux qui ne pourront pas. Sans compter que les suppressions de postes régulières ne feront qu’augmenter le nombre d’élèves par classe dégradant un peu plus les conditions d’études. La flexibilité des parcours ne fera que renforcer l’individualisation des formations. Le bac n’aura plus la même valeur d’un lycéen à l’autre, ils n’auront donc plus le même garanties sur le marché du travail. En cassant les garanties collectives, le gouvernement cherche à tirer l’ensemble des conditions de travail vers le bas.

La réforme des IUFM veut faire passer le recrutement des enseignants à bac + 5. Non seulement cette réforme va réduire considérablement la valeur du bac + 3 mais en plus elle va supprimer les IUFM et par conséquent le statut d’enseignant stagiaire. La formation des enseignants risque de se dégrader sérieusement et en plus elle ne fera plus l’objet d’une rémunération.

Face à toutes ces attaques contre le système éducatif, une journée de grève et de manifestation est prévue le 10 juin. Toutefois, une seule journée de grève supplémentaire ne suffira sans doute pas à faire reculer le gouvernement qui n’a pas cédé face à la mobilisation lycéenne et enseignante du printemps. Il y a donc urgence à préparer une riposte d’ensemble contre les attaques du gouvernement en construisant un mouvement d’ensemble des jeunes et des salariés. Ce sont l’ensemble des secteurs qui sont attaqués les uns après les autres. Nous ne pouvons pas continuer à nous mobiliser séparément les uns des autres. Nous devons préparer pour la rentrée prochaine une grève de l’ensemble des secteurs pour mettre en coup d’arrêt définitif aux attaques.

Mais, pour préparer au mieux les prochaines batailles, nous devons nous organiser, partout dans nos facs, dans nos lycées et dans nos entreprises. Il y a urgence à construire un outil politique à l’image des jeunes et des salariés, à l’image des luttes de ces dernières années et qui vise réellement à en finir avec ce système. C’est le projet qui a été lancé par la LCR et les JCR avec l’appel à la construction d’un Nouveau Parti Anticapitaliste. Il faut maintenant que toutes celles et ceux qui ont lutté ces dernières années et qui pensent que la société marche à l’envers s’emparent de ce processus afin que l’on s’organise tous ensemble pour construire la riposte face au gouvernement.