Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Der > 25èmes Rencontres Internationales de Jeunes

25èmes Rencontres Internationales de Jeunes

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Chers camarades que faites
vous du 26 juillet au 1° Août ?

Encore mieux que toutes
ces vacances dites « de
rêve », comme une croisière
« bling bling » sur le yacht de Bolloré,
nous vous proposons les 25ème Rencontres
Internationales de Jeunes de la 4ème internationale
 !

Qu’est-ce que la 4ème internationale ? C’est
une organisation regroupant des révolutionnaires
d’une soixantaine de pays.

Cette année, les RIJ regrouperont des
militants de nombreux pays en plus de ceux
d’Europe (Palestine, Venezuela, Mexique,
États-Unis, Philippines) qui raconteront
leurs expériences de lutte et même de
vie. C’est le moment pour échanger nos
expériences et points de vue ,c’est donc
une mine d’information à l’échelle internationale
 ! Le capitalisme c’est mondialisé, il
touche tous les pays, tous les travailleurs
sans différence de nationalité, il faut donc
le combattre sur un plan mondial. les RIJ
sont le moment de coordonner nos actions
mais aussi de réfléchir à nos stratégies.
Les dirigeants de la planète ont le G8 pour
s’organiser, à nous de créer ou plutôt de
consolider notre outil international !
Ces Rencontres Internationale de Jeunes
(RIJ) sont une semaine de débats, de formations,
de meetings, et surtout d’échanges
avec des révolutionnaires, et des sympathisants
du monde entier. Les principaux
thèmes abordés seront « Impérialisme et
écologie » « Solidarité internationale »
« Féminisme » « luttes LGBT (lesbiennes,
gays, bis et transsexuels) » « jeunes et
mouvement sociaux » et enfin « stratégie
 ».

Les RIJ sont aussi l’occasion d’appliquer
plus concrètement nos idées : nous serons
dans un camp autogéré par les gens qui y
vivent, nous répartissons les tâches entre
militants et nous participons tous à la vie
du camp.

Mais les RIJ c’est aussi un dépaysement
total et unique ! C’est une semaine
de camaraderie et de fraternité hors du
commun. Coupé du monde capitaliste et
autogéré, le camp a une ambiance particulière.
En résumé, c’est une expérience humaine
et politique à ne pas manquer.

Max, [Agen]