Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Jeunes Travailleurs > Jeunes unis contre la précarité

Jeunes unis contre la précarité

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Plusieurs organisations de jeunesse, politiques et associatives ainsi que des syndicats étudiants se sont réunis pour créer un Collectif contre la précarité. Voici l’appel qui en émane  :

Deux ans après le mouvement ayant obtenu le retrait du CPE, la jeunesse continue de subir de plein fouet la précarité.

Aujourd’hui, un quart des jeunes de moins de 25 ans sont touchés par le chômage, sans pour autant pouvoir toucher le RMI. Plus de la moitié des étudiants sont contraints de travailler pour financer leurs études. Les prix du logement deviennent inaccessibles et reculent toujours plus la possibilité de nous installer.
Allongement de la période d’essai, généralisation des contrats précaires et de l’intérim, utilisation abusive des stages pour exploiter une main-d’œuvre sous payée… À cela s’ajoutent les suppressions de postes massives dans l’éducation nationale qui forme les travailleurs et citoyens de demain.
Le pouvoir en place multiplie les attaques contre nos acquis. Cette guerre sociale fait des ravages et conduit à un avenir de plus en plus noir pour chacun d’entre nous. Si rien n’est fait, notre génération vivra moins bien que celle de nos parents.

La précarisation de la jeunesse n’est qu’une étape vers la précarité généralisée. Face à la remise en cause systématique de nos droits, une riposte unitaire et d’ensemble s’impose.
Nous ne nous résignons pas. C’est pourquoi nous nous constituons en un collectif unitaire “Les jeunes unis contre la précarité “afin de résister aux attaques, impulser les luttes et aider à leur convergence. C’est seulement ainsi que nous pourrons stopper efficacement les attaques contre nos acquis et préparer les conquêtes de demain :

Pour de véritables droits sur le marché du travail : un CDI pour tous, pas un salaire en dessous du SMIC, pour la requalification des contrats précaires en CDI, un accès pour tous à l’assurance chômage, une forte revalorisation des salaires pour une autre répartition des richesses.

Pour un véritable statut du stagiaire dans le code du travail, un encadrement pédagogique des missions, une indemnisation décente des stages et une ouverture aux droits sociaux (retraite, assurance chômage…).

Pour une éducation nationale gratuite, publique et ouverte à tous. Nous défendons un enseignement
indépendant des intérêts privés, assurant des diplômes de qualité reconnus sur le marché du travail.

Nous appelons les jeunes travailleurs, étudiants, lycéens, chômeurs, précaires à s’unir contre la précarité. Ensemble, défendons notre droit à l’avenir !

Signataires : MJS, JC, JCR, Jeunes Verts, SUD-Etudiant, FSE, Jeunes-CGT