Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Jeunes Travailleurs > Sanctions renforcées contre les chà´meurs

Sanctions renforcées contre les chà´meurs

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Le gouvernement prépare une série de mesures visant à renégocier les conditions d’attribution de l’assurance chômage.

La première mesure est la menace de radiation des allocations chômage de tout chômeur refusant deux « propositions valables » d’emploi. Le ministère du travail a précisé qu’était valable toute offre d’emploi qui n’oblige pas à plus de deux heures de trajet par jour et qui assure un salaire qui ne soit pas inférieur à 70 % du salaire précédent. Mais le trajet ne se mesure pas seulement en temps, il se mesure aussi en argent, surtout là où il n’y a pas de transports en commun et où il faut utiliser son véhicule personnel. Au prix actuel du carburant, cela peut représenter un budget de plusieurs centaines d’euros, auquel il faudra ajouter un salaire qui pourra être amputé de 30 %.

La deuxième mesure envisagée est la suppression des dispenses de recherche d’emploi pour les salariés de plus de 57 ans et demi. Un emploi, ils n’en retrouveront pas pour autant, évidemment. Sauf s’ils acceptent des salaires ridicules. Or les patrons estiment que les salariés les plus âgés leur coûtent trop cher, qu’ils sont trop usés par l’exploitation pour être rentables.

Le gouvernement sait très bien que ces mesures ne changeront rien à la réalité du chômage. Ce qu’ils veulent, c’est offrir au patronat une main-d’œuvre contrainte d’accepter des salaires, des conditions de travail et de vie misérables !

Une riposte s’impose

La logique du gouvernement est claire : précariser toujours plus les salariés, et dans le même temps sanctionner les chômeurs en les privant de revenu et en les obligeant à accepter n’importe quel emploi dans des conditions de plus en plus odieuses.

Une mobilisation a débuté à l’initiative d’organisations de chômeurs et précaires, de syndicats et d’organisations étudiantes. Ce collectif a appelé à manifester contre la renégociation de l’assurance chômage le 6 mai dernier, aux côtés des lycéens mobilisés contre les suppressions de postes et du BEP. De prochaines initiatives de mobilisation auront lieu prochainement. La lutte continue !

Romain, [94]