Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Lycées > La mobilisation au Lycée Leonard de Vinci à Levallois (92)

La mobilisation au Lycée Leonard de Vinci à Levallois (92)

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Les lycéens de Léonard de Vinci, à Levallois (92) ont activement participé à la mobilisation contre la casse de l’Éducation. Nous sommes deux militants JCR, dont un qui y est entré pendant la mobilisation.

Ce lycée, où il n’y avait jusque-là aucune réelle tradition militante et où les profs ne sont pas très combatifs, a été bloqué ponctuellement du 1er avril au 22 mai. Le blocage était le seul moyen pour nous de ne pas nous faire sanctionner par l’administration quand nous voulions nous mobiliser. Notre action a poussé nos professeurs à voter la grève et à venir avec nous en manif à plusieurs reprises. Nous avons fait plusieurs actions, telles que des manifs sauvages avec d’autres lycées du 92 nord (notamment de Levallois à Luxembourg, en bloquant les Champs Élysées !), plusieurs manifs dans Levallois avec les profs, aboutissant à un entretien avec la mairie… Notre action a même poussé les collégiens de la ville à entrer à leur tour dans la lutte, nous voyant défiler en nombre devant leurs bahuts et réalisant par cela qu’on peut tous se mobiliser !

Dans cette ville de banlieue friquée, la répression ne s’est pas fait attendre ! La police était présente en nombre à chaque blocage. Trois lycéens ont fini au poste pour des motifs hallucinants : vol de barrières (ces dernières ont été trouvées dans une poubelle !) et dégradation du lycée (un élève avait mis du scotch sur l’établissement !). Tout était mis en œuvre pour intimider les grévistes : la BAC filmant les élèves à l’intérieur de l’établissement, menaces verbales, menaces avec flash-ball et tasers… La police est intervenue régulièrement pour laisser une porte ouverte et casser le blocage. Dans ces moments-là, ils ne lésinent pas sur les moyens et ne font pas dans la dentelle : coups de poings, de matraques et de boucliers… Lors de ces charges plusieurs élèves ont été blessés. (côtes fêlées…). Mais les lycéens mobilisés ne se sont pas laissés faire ! Nous avons tout fait pour reprendre la fameuse porte quitte à se prendre quelques coups ! Plus les jours passaient, plus on se prenait de coups, plus la résistance devenait féroce !

Les lycéens mobilisés ont été très déçus des négociations syndicales et ne voulaient pas arrêter la mobilisation, car ils jugeaient n’avoir rien gagné du tout. C’est pour ça que le mouvement a continué jusqu’à fin mai.

Le 26 mai, nous avons fait une réunion publique JCR qui a réuni 17 lycéens parmi les plus mobilisés. Le débat a porté sur les injustices du système, la casse globale des acquis sociaux, comme l’Éducation, et le fait de s’organiser pour renverser le système.

Baptiste, [Lycée Léonard de Vinci, Levallois]