Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2006 > RED 75 - décembre 2006 > Hexagone > Ne rien là¢cher pour la dynamique unitaire

Ne rien là¢cher pour la dynamique unitaire

mercredi 10 janvier 2007, par JCR-RED

Cet article exprime l’opinion d’une minorité de la LCR.

Les 9 et 10 décembre à St Ouen, va se tenir la prochaine réunion nationale des collectifs unitaires pour les candidatures anti-libérales. Lors de cette réunion, nous devrons décider du candidat anti-libéral à l’élection présidentielle de 2007.

Le processus

Le 10 septembre, les collectifs ont adopté un texte « ambitions-stratégies-candidatures » qui définit notre base stratégique commune, exprime, entre autres, notre refus de tout accord gouvernemental et parlementaire avec la direction sociale libérale du Parti Socialiste. Ensuite, les 14 et 15 octobre, les collectifs, réunis à nouveau, adoptèrent un texte programme de 125 propositions. Ce texte, qu’il faut certes encore travailler, constitue une base claire pour la mise en place d’un programme de rupture sans équivoque avec le libéralisme : SMIC à 1500 Euros brut immédiatement ; interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des profits ; développement des services publics avec arrêt des privatisations ; interdiction des cultures OGM en plein champs ; régularisation de tous les sans papiers…

Trouver une candidature

Mais une dernière marche reste à franchir : trouver le nom du candidat qui sera inscrit sur le bulletin de vote. Cette marche, haute et périlleuse, n’est pourtant pas insurmontable. Un seul exemple suffit à démontrer la faisabilité de l’exercice. En effet, quelle que soit l’issue des 9 et 10, nous devons constater que le mouvement et les aspirations ont été plus forts que les appareils politiques. Au regard des premiers PV qui remontent au sujet des discussions dans les collectifs, force est de constater que le PC n’aura pas réussi à imposer impunément Marie-Georges Buffet. Malgré une volonté outrancière de l’appareil communiste de passer au forceps, le débat politique, la nécessité d’avancer ensemble, l’ont emporté.

Bien heureux celui qui aujourd’hui peut prédire l’issue exacte de la dynamique unitaire dans les dix jours à venir. Une chose est sûre, en tant que marxiste nous savons que rien n’est automatique, que les choses se modulent les unes aux autres et que nous-même, nous agissons consciemment sur notre environnement pour en modifier les coordonnées. Alors, influons !

François, [LCR, Clermont-Ferrand]