Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Monde > Palestine : Colonisation, collaboration , résistance

Palestine : Colonisation, collaboration , résistance

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Le 2 juin le gouvernement israélien annonce la construction de plus de 800 logements dans deux colonies situées à l’est de Jérusalem. Quelques semaines plus tôt un rapport de l’ONU affirmait que le nombre de barrages israéliens avait augmenté ces derniers mois et s’établissait à plus de 600 pour la seule Cisjordanie. Depuis le début de l’année ce sont plus de 2 700 Palestiniens qui ont été arrêtés par l’armée israélienne.

L’occupation et la colonisation de la Cisjordanie se poursuivent, de même que la répression contre la population palestinienne. Du côté de la bande de Gaza, c’est à une véritable catastrophe que l’on est en train d’assister, dans le silence complice de la « communauté internationale ».

Pendant ce temps-là, Israël et les États-Unis disent que des « progrès » en direction de la « paix » sont faits chaque jour. La population palestinienne, étranglée par la politique coloniale de l’État d’Israël, se demande de quelle « paix » on lui parle. Elle se demande aussi pourquoi les responsables de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas et Salam Fayyad, parlent eux aussi de « perspectives de paix »…

Les dirigeants de Ramallah sont plus préoccupés de satisfaire les exigences de Bush et d’Israël (désarmer la résistance et intégrer l’économie palestinienne au capitalisme néolibéral) que d’écouter les demandes de leur propre population. Ils sont plus préoccupés de trouver leur place au sein du projet états-unien pour le Moyen-Orient, que de défendre les revendications nationales des Palestiniens.

La mobilisation populaire est considérablement retombée. Les Palestiniens, isolés et asphyxiés par les punitions infligées par Israël et la « communauté internationale », cherchent avant tout à respirer. Notre tâche est de les aider à trouver ce second souffle, en brisant leur isolement, et d’être sans réserve à leurs côtés lorsqu’ils se soulèveront de nouveau pour se débarrasser, une bonne fois pour toutes, des colonisateurs et des collaborateurs.

Correspondant