Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2008 > RED n°93 - Eté 2008 > Actualité > Bilan du 8ème Congrès National des JCR

Bilan du 8ème Congrès National des JCR

dimanche 8 juin 2008, par Adrien

Le congrès national des JCR s’est tenu les 17 et 18 mai. Le congrès est le moment où nous décidons de l’orientation de l’organisation pour les mois ou années à venir. Il s’agissait, on l’espère, du dernier congrès avant celui où nous nous dissoudrons pour entrer dans le nouveau parti. Des secteurs jeunes de la LCR et des membres des comités nouveau parti ont aussi assisté et participé aux discussions.

Le bilan du congrès est plutôt bon. Nous avons pu vérifier qu’il y avait un large accord dans l’organisation sur l’analyse de la situation politique et sur nos tâches. De ce fait les débats ont permis un réel échange d’expériences sur mouvement lycéen et processus du Nouveau Parti.
Il confirme la combativité importante de la jeunesse, la centralité du secteur lycéen par sa capacité à se mettre en mouvement encore plus rapidement…

Sur la question du nouveau parti, le congrès a confirmé que le processus était vraiment lancé partout. Il rencontre un réel écho, partout ou nous avons doublé ou triplé même si nous rencontrons toujours des difficultés à impliquer les gens au quotidien et à les faire militer. Nous ressortons du congrès des axes clairs d’orientation :
- Saisir l’occasion du mouvement lycéen pour construire l’organisation, renforcer la structuration de ce milieu pour préparer les prochaines batailles.
- Continuer à construire des Comités NP, notamment sur les lycées. Faire avancer la structuration par des AG de ville, bulletins de liaison, bureau de comité…
- Mobiliser pour les RIJ
- Préparer les chaînes d’inscription syndicales. Le travail syndical reste un élément central dans la reconstruction de la conscience de classe. Avec les chaînes cherchons à convaincre les gens de s’organiser, notamment nouvelle génération militante qui arrivera à la fac.

Autant de tâches que l’ensemble de la jeunesse doit se donner et auxquelles nous devons associer un maximum des jeunes participant au processus de nouveau parti !