Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 76 - janvier 2007 > Actualité > Bilan du 7 ème Congrès des JCR

Bilan du 7 ème Congrès des JCR

vendredi 12 janvier 2007, par JCR-RED

En décembre dernier s’est tenu le 7ème Congrès des JCR.
Dans chaque ville, puis au niveau national, l’ensemble des militants ont débattu de l’analyse de la situation politique en France et au niveau international, des bilans de l’organisation, du mouvement contre le CPE et la précarité, des campagnes que nous devrons mener dans la période à venir…

Un bilan positif

Depuis notre dernier congrès, l’organisation a grossit et s’est renforcée : croissance de plus de 30%, création de nouvelles sections dans plusieurs villes, progrès dans notre intervention (notamment grâce au rôle que nous avons joué presque partout pendant le mouvement contre le CPE).
Nous avons joué un rôle moteur dans presque toutes les luttes qui ont concerné la jeunesse (campagne contre la Constitution Européenne, luttes de sans-papiers…), et nous avons su prendre quelques initiatives décisives (comme la construction des coordinations nationales des mouvements contre la loi Fillon puis contre le CPE…). Par contre, nous sommes passés à côté de plusieurs luttes de jeunes travailleurs (grèves de précaires…), et même si nous avons réagi justement sur les révoltes en banlieues et l’instauration de l’Etat d’urgence, nous avons mis trop longtemps et nous en sommes restés trop extérieurs.

Des débats internes

Ce Congrès a été occupé par un débat principal, qui a traversé l’ensemble des questions discutées.
Il s’agit du débat qui agite aussi la LCR : quel est le rôle des révolutionnaires dans un contexte de regroupement à la gauche du PS.
La minorité de l’organisation (PF X) estime que notre rôle est d’être au coeur de la dynamique de regroupement qui existe aujourd’hui, aussi bien au niveau social que politique (dont le cadre pour des candidatures unitaires n’est qu’une des manifestations).
La majorité (PF Z) juge que l’unité d’action dans les luttes avec tous ces courants est nécessaire, mais qu’à un niveau politique, les conditions ne sont pas réunies pour l’unité, car les désaccords sont trop importants (notamment sur la question des institutions, et du lien au PS).

Des efforts à poursuivre

Ce Congrès a été l’occasion de faire le constat que notre implantation dans les lycées et les facs nous permet d’y jouer un rôle moteur, notamment en période de mouvement, même si la taille de notre organisation n’est toujours pas à la hauteur de l’échos de nos idées. Il est aussi nécessaire de nous tourner plus vers les jeunes travailleurs (en particulier dans les Centres de Formation d’Apprentis)
La campagne pour les présidentielles de 2007 doit être pour nous, comme l’avait été celle de 2002, un moyen de recruter et de diffuser largement nos idées. La réussite du camp de jeunes l’été prochain est une étape indispensable pour la construction de notre organisation.