Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Elections > Campagnes 2007 > Tracts > Olivier Besancenot : candidat de la nouvelle génération qui lutte (...)

Olivier Besancenot : candidat de la nouvelle génération qui lutte !

jeudi 8 février 2007, par JCR-RED

C’est par la lutte que les choses changeront. Mais aux élections présidentielles, il est
possible de faire entendre notre voix et de montrer
que nous ne nous laisserons pas faire. C’est le mes-
sage que porte Olivier Besancenot.

Génération précaire ?

Alors que nous faisons des études de plus en plus
longues, notre situation dans le monde du travail se
dégrade. Nous sommes payés en moyenne 40 % de
moins que les autres salariés. 70 % des jeunes commencent leur carrière professionnelle par un emploi
précaire. Ca ne peut plus durer.

D’après le discours dominant, les jeunes, surtout ceux
des quartiers populaires, seraient un danger pour la
société. Mais où est la vraie violence quand on con-
damne toute une génération à la précarité ? Traiter
les jeunes de « racaille », traiter Zyed et Bouna de « 
délinquants » le lendemain de leur mort, comme l’ont
fait Sarkozy et Villepin, n’est-ce pas de la violence ?
200 personnes ont été assassinées par la police depuis 30 ans et la majorité d’entre elles avait moins de
20 ans. Et on s’étonne que les jeunes des quartiers se
soulèvent, et ce sont eux que l’on taxe de violence ?
C’est cette société qui est violente, c’est à l’injustice
sociale qu’il faut s’attaquer, pas aux jeunes et aux travailleurs.

Des mesures d’urgences, pour un véritable avenir pour les jeunes

Nous ne voulons pas être la génération qui vivra
moins bien que celle de nos parents.
Pour cela, tous les jeunes de 16 à 25 ans doivent
percevoir une allocation d’autonomie à hauteur du
SMIC, financée sur cotisations sociales. Elle permettra à tous les jeunes, lycéens, apprentis, étudiants... de choisir leur formation librement, sans avoir à subir la précarité ou être obligés de vivre chez leurs parents. Et il faut interdire tous les contrats précaires
et imposer un CDI pour tous, pour que personne ne
travaille avec la peur du lendemain.

Nous devons également en finir avec les discriminations : les jeunes, notamment quand ils viennent des
quartiers populaires, sont les premières victimes des contrôles et des violences policières. Des dizaines de jeunes sont en prison uniquement pour s’être mobilisés
pendant le mouvement contre le CPE, contre la loi
Fillon, ou pendant la révolte des quartiers populaires. Nous devons exiger l’amnistie de tous les jeunes
poursuivis dans le cadre des différents mouvements
sociaux. Et les flics doivent cesser leur harcèlement
dans les quartiers.

Les lois racistes doivent être abrogées, et les expulsion de sans-papiers doivent cesser. Tous les sans-
papiers doivent être régularisés.

Soutenez la candidature d’Olivier Besancenot !

Olivier Besancenot défend ces mesures et défend
l’idée qu’une autre société, où les besoins sociaux
passent avant les profits. Pour cela il faut s’en prendre à la propriété privée.

Il faut profiter de la campagne électorale pour défendre un projet de société où les jeunes aient les
garanties d’un véritable avenir et où ce soient ceux
d’en bas qui prennent les décisions. Pour cela, il faut
soutenir une candidature qui se donne clairement
comme objectif de populariser les lutes des jeunes et
des travailleurs . Une candidature qui représente la
nouvelle génération politique qui s’est mobilisée l’an dernier contre le CPE et la précarité.
Une génération qui si elle s’organise peut
tout changer.