Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 78 - mars 2007 > actu > Reprise des luttes en Grèce

Reprise des luttes en Grèce

mercredi 7 mars 2007, par RED

Le 22 février, 50 000 manifestants,
étudiants et travailleurs ont convergé
vers le centre d’Athènes
dans la plus grande
manifestation contre
le gouvernement.
C’était le moment le
plus important, jusqu’ici,
de la mobilisation
étudiante, avec
des occupations qui
continuent pour le
deuxième mois consécutif
dans les universités
grecques, en
lien avec une grève
générale des travailleurs
du public et
du privé.

En janvier, lorsque
le gouvernement,
avec l’accord du
PASOK, le PS grec,
a rouvert le front
de l’enseignement
supérieur en voulant
revoir l’article 16 de la constitution qui
interdit les universités privées, les occupations
et la grève des enseignants ont
repris sous l’impulsion des organisations
de la gauche radicale, notamment EAAK et
Initiative Gênes. Les occupations ont rapidement
gagné le soutien des travailleurs
et des comités locaux se sont constitués
dans les quartiers, avec la participation
des membres du PASOK, en désaccord
avec leur direction.

Au bout d’un mois, ils ont obtenu une première
victoire en forçant le PASOK à retirer
son soutien à la révision de la constitution,
ce qui était nécessaire. Le gouvernement
ne s’appuie désormais que sur la police et
les médias, qui attaquent les manifestations
et dénoncent les étudiants comme
des casseurs.
Pourtant, les
occupations
continuent contre
la nouvelle
tentative du
gouver nement
d’adopter la loi
qui met en cause
la gratuité de
l’enseignement
public.

Le slogan « la
loi ne passera
pas – à bas le
gouvernement »
a été repris par
des étudiants
et des travailleurs,
alors
que la pression
est forte sur les
syndicats pour
qu’ils appellent
à une nouvelle journée de grève générale
de soutien à la fin du mois de mars. Tout
montre que la restructuration libérale de
l’éducation et du travail a trébuché sur le
mouvement de masse qui se fixe désormais
l’objectif de renverser le gouvernement
et sa participation aux occupations
du Liban et de l’Afghanistan. Les organisations
étudiantes appellent à la manifestation
nationale du 17 mars contre la guerre
avec comme slogan « De l’argent pour
l’éducation, pas pour les guerres ».

Babis, [Nanterre]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.