Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 78 - mars 2007 > Inter > Le Frud et la résistance a Djibouti

Le Frud et la résistance a Djibouti

samedi 10 mars 2007, par RED

Djibouti est une ex-colonie française,
indépendante depuis 1977
situé dans la Corne de l’Afrique.
Les français y sont toujours présents. Ce
sont les intérêts géostratégiques qui poussent
la France à y rester ; elle paie 30 millions
d’euros chaque année pour pouvoir y
conserver ses bases militaires. Aujourd’hui,
Djibouti n’est plus un porte-avions français
mais mondial. Des centres de commandement
américains s’y sont implantés, après le
11 Septembre, dans l’obnubilation de la lutte
contre le terrorisme.

Hassan Mokbel est secrétaire aux relations
extérieures du Front de Restructuration de
l’Unité Démocratique à Djibouti, le Frud,
un mouvement clandestin. Lycéen militant
et anticolonialiste, déjà il n’acceptait pas
l’ordre établit. « Avant 1977, les partis politiques
étaient très contrôlés. On se réunissait
par le biais de clubs de théâtre ou de
sport. Nous étions dans la clandestinité.
Maintenant nous en sommes imprégné.
Aujourd’hui, il y a encore moins de libertés.
L’espace démocratique
est verrouillé. »

Djibouti est actuellement
dirigé par Ismaël
Omar Guelleh. Il a succédé
à Hassan Gouled
qui après l’indépendance
avait écarté du
pouvoir les Afars, ethnie
majoritaire a Djibouti.
Pourtant la France
cautionne cette dictature
 : « Elle voit que c’est une dictature qui
pille, qui viole, qui vole mais elle soutient
le régime du bout des doigts. Aucune
mesure n’est prise pour y mettre un
terme. »

Le Frud est dans une démarche politico-
militaire. Pour lui, la lutte armée n’a
jamais été la seule solution. Cette option
s’inscrit dans un large éventail, combinant
des actions sociales de masse et des
actions politiques et diplomatiques. Le
Frud travaille à la construction d’un rapport
de force en faveur d’un changement
à Djibouti : « Le fait de résister est en soi
un acte permettant de poser les jalons
pour un futur où des nouveaux rapports
humains restent à créer. » En attendant,
« C’est la volonté et la détermination qui
tueront Ismaël Omar Guelleh. »

Nora et Bnko, [Le Mans]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.