Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 78 - mars 2007 > Dossier : Imperialisme > L’ Afrique : place d’affrontement des intéràªts impérialistes

L’ Afrique : place d’affrontement des intéràªts impérialistes

samedi 10 mars 2007, par RED

L’Afrique est depuis trop longtemps
à la marge de l’économie
mondiale. Les guerres, les famines
et la pauvreté ne sont pourtant qu’une
partie de la réalité. Ce continent représente
un enjeu stratégique pour les impérialistes.
Les entreprises étrangères y ont réalisé un
chiffre d’affaire de 200 milliards de dollars
en 2005.

Un impérialisme français toujours attaché à son « précarré » africain

Une cinquantaine
d’années après la
décolonisation, la
Françafrique est toujours
d’actualité. La
dette est un outil de
mainmise. Entre soutiens
aux dictatures,
implantations de bases et interventions
militaires, comme le bombardement en
décembre 2006 de villages contrôlés par
les rebelles centrafricains et tchadiens, la
place de la France est bien conservée.

L’impérialisme étatsunien à l’offensive.

Cependant, l’hégémonie française est
contestée. Les États-Unis ont passé des
accords avec les États malien et béninois :
son application avec le soutien forcené de
la Banque Mondiale prévoit une utilisation
massive d’OGM pour les cultures, laissant
de très nombreux paysans sur le carreau.
Sur le plan militaire, outre la présence
militaire au Kenya, s’ajoute une association
avec dix États sahéliens dans le cadre
de la lutte contre le terrorisme.

La Chine veut aussi sa part du gâteau !

Mais l’impérialisme occidental est menacé
par l’arrivée de la Chine. Un détour par
l’Afrique est indispensable pour satisfaire
ses ambitions. L’exportation de matières
premières en échange de la non-ingérence
de la Chine et de son soutien à l’agriculture,
l’éducation et la création d’infrastructures
est une formule alléchante. Ou tout au
moins elle le serait
si elle n’impliquait
pas que l’on ferme
les yeux sur le non
respect des droits de
l’homme, le soutien
au régime de Gbagbo
ou même la menace
écologique qu’est
l’épuisement des ressources
naturelles.

L’Afrique constitue un enjeu stratégique
pour les impérialistes qui n’hésitent
pas à se mener une concurrence forcenée
toujours au mépris des intérêts des
populations. Mais la résistance s’organise
et des luttes éclatent comme au Mali dernièrement,
où les travailleurs du rail ont
mené une grève contre la privatisation. Et
les deux forums sociaux mondiaux qui ont
eu lieu à Nairobi (Kenya) et Bamako (Mali)
dernièrement en sont également le reflet.

Damien, [Lille] et Laura, [Nanterre]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.