Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Région parisienne > Bulletin Lycéen > 2007 > La Rougeole n°69 - Mars 2007

La Rougeole n°69 - Mars 2007

dimanche 18 mars 2007, par JCR Région parisienne

- Contre la guerre sans limite... Résistance !
- Non à la sélection à l’entrée de l’université !
- Concert pour une autre société !

Contre la guerre sans limite... Résistance !

L’affirmation de l’ex-dirigeant socialiste Jean Jaurès, comme quoi le le capitalisme « porte la guerre comme la nuée porte l’orage », n’a pas vieilli. Le peuple irakien récolte aujourd’hui les fruits amers de la rapacité des dirigeants américains, prêts à massacrer des pans entier du peuple irakien pour s’accaparer le contrôle de ressources pétrolières et étendre son influence dans le moyent-orient. Quatre ans après le déclenchement de l’invasion américaine, le bilan est désastreux et meurtrier. Des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ont péris sous les bombes ou de faim. L’Irak, meurtri et ruiné, est aujourd’hui un véritable champ de ruines dans lequel règne chaos, pauvreté, chômage et misère. Combien de guerres encore déclencheront-ils dans leurs disputes pour du pétrole, des matières premières et des marchés ? La domination capitaliste ne se limite pas aux inégalités, le chômage, la misère, l’exploitation et l’oppression d’une minorité privilegiée sur la majorité. C’est aussi des guerres extrêment meurtrières, comme celle d’Irak, pour imposer tout cela à l’échelle du monde.

Construire un rapport de force : une nécessité

La participation massive aux manifestations mondiales anti-guerre en 2003 a amené plusieurs dirigeants européens va-t-en-guerre à modérer leur langage ou refuser au final, d’envoyer des troupes pour participer à l’invasion d’Irak par l’armée américaine. Sous la pression des manifestations, Chirac a été obligé de se désolidariser dans une petite mesure de Bush. Bien sur, il s’agit de raisons purement éléctorales et aucun des dirigeants européens n’a pris de mesures sérieuses pour s’opposer activement à l’impérialisme américain. Mais ces reculs, aussi léger soient-ils, ont été imposés par le rapport de force qu’incarnait les manifestations massives contre l’invasion d’Irak. Les élections législatives en novembre 2006 aux Etats-Unis et les manifestations à Washington ont marqué un cinglant désaveux pour la politique de Bush. De même en Grande-Bretagne où Blair, sous la pression de la rue, a été contraint d’entamer un retrait des troupes britanniques d’Irak.

Guerre à la guerre !

Aujourd’hui, alors que l’Irak rentre dans sa quatrième année d’occupation sanglante, le collectif « Agir contre la guerre » appelle à se remobiliser face aux criminels de guerres qui dirigent ce monde. Les JCR approuvent entièrement et appellent à se joindre aux différentes initiatives qui seront prises pendant cette période.

Non à la sélection à l’entrée de l’université !

Depuis déja plusieurs semaines, les élèves de terminale qui souhaitent s’inscrire à l’université sont en plein processus d’orientation active. Dans certains cas, ce processus se traduit par le dépot d’un dossier (avec lettre de motivation et bulletins de note) qui sera ensuite examiné par une commission avec des profs, des représentants des universités et... des patrons !
Ce processus d’orientation active, qui instaure dans les faits une sélection à l’entrée de l’université, a été introduit en orctobre par le rapport Hetzel. Il a été rédigé par la commission Université-Emploi, lancée par Villepin au lendemain du mouvement anti-CPE pour trouver des réponses aux problèmes des jeunes.
Et quelles réponses ! Les conclusions de cette commission sont claires : il faut instaurer une sélection à l’entrée de l’université, professionaliser un maximum les études, et renforcer l’autonomie, y compris financière, des universités.
Pour nous, derrière ces simples questions se cache un problème plus global : celui du projet que portent les gouvernements successifs. Pour eux, il s’agit de rendre l’université responsable de tous les problèmes de la société, à commencer par le chômage. Et la sélection et la professionalisation seraient des barrières contre le chômage. Pourtant, on aura beau réduire le nombre de diplomés par la sélection, ou augmenter leur spécialisation, cela ne changera pas le problème su nombre d’emplois.
Nous nous battons donc pour une éducation libre et ouverte à toutes et à tous, qui soit réellement basée sur les besoins et les envies des étudiants, et non sur les intérêts vorace du marché du travail.

Pour plus d’informations sur la campagne d’Olivier Besancenot : www.jcr-red.org - www.lcr-rouge.org - www.besancenot2007.org

Concert pour une autre société !

Le 18 mars à 17 h, au Cabaret Sauvage, Monsieur R, Youssoupha, 2 Bal, Ministère des Affaires Populaires et d’autres groupes seront en concert en soutien à la campagne d’Olivier Besancenot.
Entre les groupes, le candidat de la LCR, des collectifs de sans-papiers, des acteurs des mouvements sociaux et les JCR feront des interventions sur la situation politique, les luttes en cours, les perspectives et la société que nous voulons.
Le but est bien sûr de faire la fête en musique quelques semaines avant le premier tour, mais aussi de lier musique et politique. C’est le sens de l’invitation que nous avons lancé à plusieurs groupes de rap, de reggae, et d’autres styles.
Pour que la fête soit complète, l’entrée sera libre, dans la limite des places disponibles. N’hésitez pas à venir passer une soirée de fête et de luttes !

Dimanche 18 mars, 17h, Cabaret Sauvage
59 bd Mac Donald, Parc de la Villette (M°Porte de la Villette)
Entrée libre