Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Lorraine > Metz > Bulletins > "Rà‰VOLUTION !" Bulletin mensuel des JCR en Moselle diffusé à la fac et dans (...) > Loi « prévention de la délinquance  », nouvelle offensive de l’ordre (...)

"Révolution !" n°16 - Février 2007

Loi « prévention de la délinquance  », nouvelle offensive de l’ordre sécuritaire

lundi 26 mars 2007, par JCR Metz

Nouveau texte sécuritaire sorti des tiroirs du Ministère de l’Intérieur, le projet de loi relatif à la « prévention de la délinquance » met en place un fichage des populations dites « criminogènes » et renforce considérablement la répression, notamment à l’égard des mineurs.

Une politique déterministe

Le principal objectif est de cibler les « éléments déviants » (enfants issus des couches populaires, de l’immigration, de familles monoparentales) considérés comme de futurs délinquants. Par l’application de critères tels que la turbulence, le fait de parler une langue étrangère chez soi, le gouvernement prétend pouvoir anticiper le devenir des enfants et intervenir ainsi dès le plus jeune âge. Par la stigmatisation des plus pauvres et des immigrés, Nicolas Sarkozy entend ficher tous les enfants en instaurant un dispositif de délation et en donnant au maire le pouvoir de sanctionner certaines familles.

Leur prévention c’est la répression

Ainsi, les travailleurs sociaux, éducateurs et personnels médicaux seront tenus de renseigner le maire sur les enfants et les familles. Le maire, pilier du dispositif, peut ensuite partager ces informations avec la police et la justice et décider, par exemple, de la suspension des allocs ou de l’éloignement des enfants « à risque ». C’est la fin du secret professionnel et de l’aide sociale.

Le projet s’accompagne d’un alourdissement des peines aux mineurs (mesures d’éloignement, centres éducatifs fermés, travail forcé non rémunéré, détention provisoire… dès 13 ans.)

Le projet met en place un contrôle social sur les populations les plus pauvres et choisit de répondre aux inquiétudes et à la pauvreté par la répression. Le pouvoir assoit ainsi un peu plus sa domination en faisant des plus pauvres les responsables de l’insécurité.


MEETING avec Olivier BESANCENOT

Lundi 12 mars à 20h, Amphi Le Moigne, Ile du Saulcy


Cette société, ça ne peut plus durer !

Un travail pour les jeunes, mais pas à n’importe quel prix !

Dans cette société, les patrons usent de tous les arguments pour proposer aux jeunes des emplois au rabais, le soi-disant manque d’expérience notamment.

Cependant, les jeunes subissent plus que d’autres la précarité : ils multiplient les petits boulots pendant leurs études, sont souvent sous contrat à temps partiel ou CDD. Vivre dignement est un droit, pas un privilège ! Les jeunes ne veulent plus faire de sacrifice, la lutte contre le CPE l’année dernière en témoigne !

Nous revendiquons le CDI comme contrat unique pour tous, l’interdiction des licenciements et un SMIC à 1500 euros nets pour pouvoir vivre correctement.

C’est ce que défend la campagne d’Olivier Besancenot et de la LCR pour l’élection présidentielle. Cette campagne a pour objectif de défendre les droits des jeunes et des salariés, de donner une voix à notre révolte contre le fonctionnement de cette société.

www.besancenot2007.org


Résistance au Liban

Fin janvier s’est tenue à Paris une conférence internationale soi-disant « pour la reconstruction du Liban ». Ce fut en fait l’occasion pour la communauté internationale de soutenir le 1er ministre libanais Fouad Siniora et de lui donner les moyens de mettre en oeuvre son programme politique : diminution du nombre de fonctionnaires, hausse de la TVA, privatisations dans le secteur de l’énergie et des telecoms...

Face à ce gouvernement au service des intérêts de la bourgeoisie et des puissances impérialistes, le mouvement de protestation entamé en décembre par l’opposition libanaise (Hezbollah, Amal, CPL, Parti Communiste Libanais...) s’amplifie. Après deux manifestations monstres qui ont vu plus du quart de la population dans la rue, la grève générale du 23 janvier a été massivement suivie, paralysant le pays à la veille de la fameuse conférence Paris-III. La France doit cesser d’intervenir dans la vie politique du Liban, les troupes françaises d’occupation doivent quitter le sud du Liban. C’est au peuple libanais de décider des choix qui le concerne !


Comité de soutien à Olivier Besancenot

Les JCR et la LCR vous invite à constituer un comité de soutien à la candidature d’Olivier Besancenot. Ce comité se veut le cadre de discussions politiques autour des axes de campagne et permettra également de mettre en place un calendrier d’actions à mener pendant les mois à venir. Vous êtes toutes et tous les bienvenus à la première réunion :
Vendredi 9 février 20h à la Maison des Associations
(1 bis rue du Coëtlosquet, en dessous de la place de la République)


Contactez-nous !

www.jcr-red.org / metz@jcr-red.org / 06.30.10.59.15