Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Lorraine > Metz > Matériel > Tracts > Les seuls indésirables sont ceux qui exploitent et pillent l’Afrique (...)

Non à la loi anti-immigrés de Sarkozy !

Les seuls indésirables sont ceux qui exploitent et pillent l’Afrique !

lundi 26 mars 2007, par JCR Metz

Après la défaite sur le CPE, englué dans l’affaire Clearstream et plongé dans une impopularité record, le gouvernement pratique la fuite en avant populiste et raciste. Reprenant des éléments clés du programme du Front National, le gouvernement vient de faire adopter par les députés une réforme du code d’entrée et de séjour des étrangers et des demandeurs d’asile (CESEDA) privilégiant une immigration « choisie » sur une immigration « subie » selon les mots de Sarkozy.

La réforme du CESEDA, c’est quoi ?

- Un durcissement des conditions du regroupement familial.

- La formation d’une main d’oeuvre précaire qui devra se soumettre aux exigences des patrons, et accepter n’importe quelles conditions de travail afin de pouvoir rester sur le territoire.

- La fin des régularisations au bout de 10 ans de présence sur le territoire français.

- Le durcissement des conditions du mariage mixte. D’autre part, le conjoint étranger est expulsable en cas de rupture avant 4 ans de vie commune !

- Des discriminations croissantes pour les étudiants étrangers.

Du pillage de l’Afrique à l’immigration « choisie »

En parlant d’immigration « choisie », Sarkozy veut faire croire que les immigrés sont responsables du chômage en utilisant la vieille recette du « diviser pour mieux régner ». Ce ne sont pourtant pas eux qui ferment les usines pour augmenter leurs profits, qui délocalisent vers des pays où la main-d’oeuvre est moins chère pour faire baisser leurs coûts ! Ceux qui exploitent et licencient les travailleurs français comme immigrés sont les seuls coupables

Ce sont d’ailleurs parfois les mêmes qui, avec le soutien politique et militaire de l’Etat français, contribuent à maintenir la misère que subit le continent africain ; misère héritée de l’esclavage, de décennies de pillage des ressources naturelles, du soutien aux dictateurs les plus sanguinaires de la planète qui poussent des milliers de dépossédés et de persécutés à l’exil.

Alors oui, celles et ceux qui fuient les guerres, la pauvreté et la faim, résultats de la politique impérialiste de la France, sont les bienvenus ici !

Les seuls indésirables, ce sont les exploiteurs et les politiciens à leur service en France comme en Afrique !

Retrait du CESEDA ! Régularisation pour tous ! Arrêt des expulsions ! Égalité des droits !

A l’appel de 658 organisations, réunies dans le collectif Unis contre l’immigration jetable, 35 000 personnes ont manifesté à Paris le 13 mai dernier contre la loi CESEDA. Même adopté, il est possible d’obtenir son retrait. Celui du CPE le prouve : la lutte paye, elle peut faire reculer le gouvernement, elle doit continuer !

Mais au-delà, ce qui est à l’ordre du jour, c’est de mettre à bas les barbelés de l’Europe forteresse et l’ordre impérialiste mondial !