Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 80 - mai 2007 > Inter > Il y a de la place à la gauche de la gauche

La Réunion

Il y a de la place à la gauche de la gauche

mardi 8 mai 2007, par RED

Les campagnes présidentielle et
législative française ont lieu partout
y compris dans les colonies françaises
que sont les DOM et les TOM. A la
Réunion, Olivier Besancenot était soutenu
par les MARON (Mouvement pour une alternative
réunionnaise à l’ordre néolibéral). Ce
parti a été créé il y a 5 ans et a mené une
campagne active pour Olivier Besancenot.
Pour la première fois, dans une élection
présidentielle française, des affiches ont été
publié en réunionnais.

Situation sociale de la Réunion

La principale culture de la Réunion est la
canne à sucre (depuis le XIXe siècle). Cette
culture a permis le développement d’entreprises
françaises comme Bourbon (qui
s’est diversifié depuis dans le transport
maritime) ou Quartier Français (premier
producteur européen de sucre, avec un
chiffre d’affaire de 280 millions d’euros).
Bien sur, les bénéfices de ces groupes ne
vont pas dans les poches des réunionnais…

Au contraire, même, puisque l’ile
de la Réunion a un taux de chômage de
30%. Sur l’île, 20% des actifs sont au RMI
(le plus fort taux de France).
La crise du Chicungunya de l’année dernière
à montré que le gouvernement se
soucie plus de la santé des touristes qui
viennent sur l’île que de la santé des réunionnais…

MARON : Anticapitaliste et anticolonial

C’est pourquoi MARON a abordé la
campagne des présidentielles sous l’angle
anticapitaliste et anticolonial. Pour améliorer
nos conditions de vie, augmenter
nos salaires permettre à tous d’avoir un
travail, assurer vraiment notre santé, il
faudra prendre l’argent où il est : dans les
poches des entreprise
française. Mais cela veut
dire se confronter à la
fois aux entreprises et à
l’état colonial français.

Olivier Besancenot
a réuni 9400 voix. Sa
campagne s’est révélée
payante grâce à sa personnalité
et à son indépendance
absolue vis-àvis
du PS. Aujourd’hui, il
faut continuer à s’opposer
aux politiques libérales
et MARON continuera
à oeuvrer pour l’unité la
plus large possible dans
les luttes à venir.

Correspondant

Messages