Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 80 - mai 2007 > Dossier : Ce que nous préparent les prochains gouvernements > Sarko l’avait promis... Ca a déjà commencé

Répression, Encadrement de la jeunesse...

Sarko l’avait promis... Ca a déjà commencé

mardi 8 mai 2007, par RED

Dès le soir du second tour, plusieurs
milliers de personnes ont
manifesté dans toute la France.
La réaction des forces de police ne s’est pas
fait attendre...

Deux jours après l’élection de Sarkozy,
plus de 600 personnes ont déjà été arrêtées,
et certaines vont passées en comparution
immédiate dans les jours qui
viennent.

Un bilan déjà lourd...

La loi de “sécurité intérieure” (2003) a
étendu le Fichier national des procèsverbaux
de police judiciaire. Le STIC
(Système de Traitement des Infractions
Constatées) recense à ce jour 4,7 millions
de personnes. Il est désormais consultable
à des fins administratives ou lors “d’enquêtes
de moralité”...

Cette loi a également permis d’étendre
le champ d’application du Fnaeg ( Fichier
National Automatisé des Empreintes génétiques)
à quasiment tous les délits, même
aux vols à l’étalage, dégradations d’abribus
ou arrachages d’OGM... Plus de 400 000
personnes sont déjà fichées, et cela pour
une durée de 40 ans. Toute personne
refusant le fichage peut être condamnée
à 1 an de prison ferme et 15 000 euros
d’amende. C’est le cas du père de deux
enfants de 8 et 11 ans, qui, il y a quelques
jours a refusé que ses enfants soient fichés
après qu’ils aient volé des jouets dans un
supermarché !

Résistons dès aujourd’hui !

Tolérance zéro pour la “délinquance”, peines
planchers pour les récidivistes, immigration
plus que choisie... les prémices de
l’action de l’ancien ministre de l’Intérieur
devrait se poursuivre depuis son siège
à l’Élysée. Le code pénal devrait ainsi
accueillir très prochainement l’automaticité
de la peine maximale prévue dès la
troisième condamnation et côté justice, le
nouveau président veut également limiter
les peines de sursis, et étendre l’utilisation
de bracelets électroniques. Il compte
également aligner la justice des mineurs
sur celle des majeurs avec une réforme de
l’ordonnance de 1945 (prévue avant le mois
de juillet).

Ce sont donc de nombreuses nouvelles
attaques qui s’annoncent, contre ceux qui
oseront protester, mais aussi contre tous
les sans papiers qui sont, après son élection,
encore plus en danger. Nous devons
nous mobiliser, sur nos facs, nos quartiers,
nos lycées, contre chaque arrestation, contre
chaque rafle, sans attendre, comme
certains le voudraient, les législatives ou
bien une nouvelle attaque du futur gouvernement !

Pauline, [Saint-Denis]