Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Sarkozy n’a gagné qu’une bataille électorale, Dans la rue imposons nos (...)

Sarkozy n’a gagné qu’une bataille électorale, Dans la rue imposons nos revendications !

vendredi 11 mai 2007, par JCR-RED

Sarkozy a été élu. Il est en place pour continuer à mener une politique de plus en plus raciste et répressive : il n’hésite pas à s’inspirer du programme de l’extrême-droite avec son ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Il veut généraliser la précarité en étendant le CNE à tous les salariés. Son projet, c’est de détruire tous les droits sociaux et démocratiques acquis depuis des dizaines d’années. Mais le mouvement de 2003 pour défendre les retraites, le mouvement lycéen, le rejet de la constitution européenne, le soulèvement des quartiers populaires, la mouvement contre le CPE... toutes ces mobilisations ont prouvé que lui et la classe dirigeante n’ont pas réussi à briser la volonté de résistance des jeunes et des salariés. Cette volonté s’est manifestée dans la campagne électorale avec les grèves à Airbus, PSA et le score d’Olivier Besancenot.

Ce qu’il faut obtenir pour changer les choses

Ce qui pourra changer la situation, c’est d’imposer des mesures d’urgence : le SMIC à 1500 euros net et l’augmentation des salaires de 300 euros, une allocation d’autonomie pour tous les jeunes à hauteur du SMIC, la régularisation de tous les sans-papiers, l’amnistie pour tous les jeunes poursuivis dans les mouvements sociaux... Ce sont les revendications des mouvements sociaux. C’est la base de ce que nous défendons. La seule voie pour changer les choses, c’est de s’en prendre aux profits et de changer le rapport de forces.

Compter sur nos propres forces

Ces mesures n’ont rien à voir avec le programme défendu par le PS aujourd’hui. S’il a perdu les élections présidentielles, c’est parce qu’il n’a pas su répondre aux exigences exprimées par la jeunesse et les salariés, parce qu’il ne s’est pas opposé au projet de la droite. On n’améliorera pas réellement la situation en élisant un maximum de députés PS. Le seul vote utile, qui fasse entendre une voix qui s’oppose clairement au projet de la classe dominante aux présidentielles comme aux législatives, c’est le vote pour la LCR.
Mais le vrai changement nous l’imposerons par les luttes. Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces pour briser l’offensive de la classe dirigeante et faire respecter nos droits. Nous avons fait trembler Villepin et Sarkozy au plus fort du mouvement contre le CPE : il est toujours possible de lutter, il est toujours possble de vaincre !