Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Rencontres internationales de jeunes > 2005 - France > La jeunesse en lutte... pour changer de société !

Bilan

La jeunesse en lutte... pour changer de société !

samedi 16 décembre 2006, par JCR-RED

Le mouvement lycéen en cours a surpris tout le monde par sa durée (plus de trois mois), sa massivité (manifs de centaines de milliers de lycéens) et sa radicalité (jusqu’à 480 lycées occupés ou bloqués).

Il a déjà soulevé un tas de questions politiques majeures : auto-organisation de la lutte, liaison avec les profs mobilisés, lien entre les politiques éducatives et la Constitution, répression contre les mouvements sociaux, matraquage idéologique contre les « racistes anti-blancs des banlieues »... Autant de questions qui restent à débattre et à approfondir.

Ce mouvement est aussi le révélateur d’un autre phénomène : l’émergence d’une nouvelle génération prête à en découdre avec ceux qui nous dirigent. Ceux qui battent le pavé depuis 3 mois contre Fillon et Chirac sont les mêmes qui ont manifesté contre Le Pen en 2002, contre la guerre en Irak, qui ont vu leurs profs faire grève en Mai-Juin 2003...

On le constate partout autour de nous, parmi ceux avec qui nous militons tous les jours, avec qui nous bloquons nos bahuts, avec qui nous construisons les coordinations...

Parmi ceux-là, beaucoup ont un réel besoin de discussions politiques, sur tous les sujets qui touchent les jeunes : éducation, guerre, mondialisation, ordre moral... moyens d’action.

Aujourd’hui, et sur la base de notre action dans le mouvement, beaucoup de jeunes nous contactent, et sont prêts à s’organiser avec nous pour lutter. En fait, ces luttes de la jeunesse se retrouvent dans tous les pays d’Europe (et même plus loin), et posent partout la question d’en finir avec ce système.

Un camp international et autogéré de jeunes révolutionnaires

C’est pour ça que cette année, des centaines de jeunes de nombreux pays se retrouveront la dernière semaine de Juillet dans le sud de la France, pour échanger leurs expériences de luttes, discuter des perspectives, et faire la fête.

Il s’agit d’un camp de jeunes, organisé par les JCR et tous les jeunes qui sont à la LCR, et avec des camarades des autres sections de la 4e Internationale.

C’est un camp autogéré, où tout est discuté et pris en charge collectivement : nettoyage, bar... On essaye d’y mettre en pratique nos idées (dans les limites d’un camp d’une semaine), et de vivre une semaine sans racisme, sexisme, homophobie...

Il y a des forums, en plénier, sur les grands axes de la situation politique, et sur nos réponses ; des ateliers, en plus petits groupes, sur des aspects plus précis, avec des exemples des luttes que nous menons ? ; des formations sur les bases de notre courant politique, sur l’histoire des révolutions ? ; des fêtes tous les soirs...

Les débats sont organisés avec des participants de tous les pays... et des traductions. L’idée générale étant de discuter de tous les aspects de la situation internationale, des attaques des classes dominantes, des luttes des opprimés à travers le monde, et aussi de la société que nous voulons construire et des moyens pour y arriver.

Gabriel, [Nanterre]