Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 81 - juin/juillet 2007 > Actualité > Création d’un collectif féministe à Nanterre

Création d’un collectif féministe à Nanterre

vendredi 6 juillet 2007, par RED

Après la formation d’un cortège
Nanterre fac à la manif du 8 mars
(journée internationale des femmes)
et à l’organisation d’un meeting féministe,
plusieurs organisations (LGBT, féministe,
politiques et syndicales) ont ouvert
un espace de discussions et de lutte sur la
question féministe. Le collectif féministe de
Paris X est ouvert à qui souhaite construire
un front de résistance anti-sexiste et féministe
contre l’oppression et pour les droits
des femmes.

L’actualité du combat féministe

80% des 3,4 millions des travailleurs pauvres
et 83% des salarié-es à temps partiels
sont des femmes. En France, une femme
meurt tous les quatre jours sous les coups
de son conjoint… Les inégalités sont présentes
au quotidien à travers les insultes,
blagues sexistes et regards tordus. La lesbophobie
est une violence quotidienne.

Tous les droits des femmes sont des
acquis des luttes. Nous affirmons l’actualité
du féminisme pour les défendre face
aux attaques réactionnaires, dans un climat
de retour à l’ordre moral, et en gagner
de nouveaux.

Des luttes à l’université

Les étudiantes sont également victimes
du sexisme. En matière de prévention,
autour de la contraception et de l’avortement,
le service médical ne met rien en
place. Par manque de moyens, certes, mais
aussi car la prévention n’est pas la priorité
des gouvernements. Nous nous battons
pour la gratuité intégrale des contraceptifs
et de l’avortement.

La Cité-U est chaque année le lieu de
nombreux faits de violence et de viols.
Sur le campus, plusieurs femmes ont des
enfants à charge et jonglent pour s’en
occuper et faire leurs études. Alors que 2,3
millions d’enfants n’ont pas de place en
crèche, à quand l’ouverture d’une crèche
publique sur la fac ? Chaque femme doit
pouvoir disposer de son corps, c’est-à-dire
s’habiller, circuler, exister, étudier ou travailler
librement !

Le collectif féministe souhaite mettre en
place des campagnes (affichage, brochures,
prévention) et mobiliser à une échelle
de masse contre toutes les formes d’oppression
des femmes.

Rosa du lux, [Nanterre]