Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 81 - juin/juillet 2007 > Dossier : Homos-Hetero : Droits Egaux ! > Violence, propos homophobes

Violence, propos homophobes

vendredi 6 juillet 2007, par RED

Alors qu’on nous parle de « liberté
 » et de prétendues « évolutions
des mentalités », la liberté
sexuelle est loin d’être gagnée. Les insultes
et les insinuations homophobes continuent
de circuler et les homosexuels n’ont toujours
pas les mêmes droits que les hétérosexuels.
L’homosexualité n’en finit pas de choquer,
de déranger les mentalités réactionnaires
et les « bonnes moeurs » à cause de l’ignorance
et des normes imposées par la société.
L’ignorance suscite la peur et la peur engendre
souvent la haine. Beaucoup de ceux qui
soutiennent que l’homosexualité n’est pas
« normale » en ont peur et ne la comprennent
pas parce qu’elle est étrangère à leurs
moeurs, à leur éducation ou bien parce
qu’elle est condamnée par leur religion.

La droite dure de Sarkozy ne règlera
évidemment pas les problèmes des homosexuels,
des lesbiennes, des bisexuels et
des trans. Notre président de la république
se prononce contre le mariage homosexuel
et contre l’adoption d’enfants par
des couples homosexuels. Pour lui : « Le
modèle qui est le nôtre doit rester celui
d’une famille hétérosexuelle : les enfants
ont besoin d’un père et d’une mère. »
Que fait-il des familles monoparentales ?
Dans ce cas-là, ne faudrait-il pas également
interdire les divorces ? C’est une
preuve de plus de l’esprit complètement
réactionnaire de l’UMP... Sans oublier la
déclaration de Christian Vaanest, député
UMP du Nord-Pas-de-Calais, qui pense
que l’homosexualité est une menace pour
l’humanité et que l’hétérosexualité lui est
supérieure. Sarkozy ne l’a pas exclu de
l’UMP, ce parti étant sans doute l’une des
formations politiques les plus aptes à
recueillir les homophobes de toutes sortes.
C’est ce qu’à compris Christine Boutin,
la députée des Yvelines qui brandissait sa
Bible à l’Assemblée Nationale pendant le
débat sur le PACS en 1998-1999. En 2002,
elle a quitté l’UDF pour l’UMP. Aujourd’hui,
elle est ministre du gouvernement Fillon.

La source de discriminations à l’égard
des homosexuels, des bisexuels, des lesbiennes
et des transsexuels est loin d’être
tarie. La majorité des suicides des jeunes
sont dus à une homosexualité mal vécue :
30 % des jeunes homos se suicident ! Ce
chiffre reflète bien l’intolérance qui sévit
vis-à-vis de ceux qui ont une préférence
sexuelle différente de celle qui est imposée
par les normes conservatrices de la
société. Il faut combattre aux côtés des
associations de luttes contre les discriminations
sexuelles et garantir le mariage et
l’adoption pour tous les homosexuels ! Il
est nécessaire de relancer une campagne
pour l’égalité des droits, une vraie loi contre
l’homophobie, la reconnaissance du
caractère homophobe dans une agression
comme circonstance aggravante. C’est par
cela que nous ferons reculer l’oppression.

Simon, [Lille]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.