Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Internationalisme > Maghreb > Condamnation de militants au Maroc

Condamnation de militants au Maroc

dimanche 29 juillet 2007, par JCR-RED

Les camarades marocains condamnés début mai à 3 ans de prison ferme sont passés aujourd’hui en appel.
Le verdict est tombé : 4 ans au lieu des 3 ans fermes.
Les familles, amis et camarades des détenus ont été réprimés violemment dans la salle d’audience.

Ci-dessous un point sur la situation :

Point sur la situation au Maroc
Mis à jour le 24/07/07

Depuis le 1er mai, le Pouvoir marocain a entamé une campagne de répression contre les militants de la gauche radicale.
Des dizaines d’arrestations ont déjà eu lieu et les premières sentences injustes sont tombées.

Les militants arrêtés font partie des associations les plus actives au Maroc :
- AMDH : Association Marocaine des Droits Humains ;
- ANDCM : Association des Diplômés Chômeurs ;
- Attac - Maroc ;
- FMVJ : Forum Marocain pour la Vérité et la Justice, qui lutte pour que la vérité soit levée sur le sort des disparus des années de répression et que les responsables soient jugés.
des 2 plus grands syndicats :
- UMT : Union Marocain du Travail ;
- CDT : Confédération Démocratique du Travail ;
et des 2 partis de la gauche radicale :
- Annahj Addimocrati (la Voie Démocratique), marxistes ;
- PADS : Parti d’Avant-garde Démocratique et Socialiste.

Le 1er mai, après avoir pris d’assaut le siège du syndicat l’UMT à Agadir (sud du Maroc), plusieurs arrestations ont eu lieu. 2 militants ont été condamnés, après qu’ils aient été torturés, à 2 ans de prison et ferme et environ 1000 euros d’amende chacun :
- Abderrahim Kerrad, ouvrier agricole, syndicaliste, membre du bureau national du Syndicat National des Ouvriers Agricoles (UMT) ;
- Mehdi Berbouchi, élève, militant de l’AMDH ;

Le 1er mai également, à Laksar Lakbir (nord du Maroc), 5 militants ont été arrêtés puis condamnés quelques jours après à 3 ans de prison ferme et environ 1000 euros d’amende chacun :
- Thami El Khyati, président de l’ANDCM, militant de l’AMDH et de Annahj Addimocrati ;
- Youssef Rekkab, militant de l’ANDCM ;
- Ahmed Al Kaatib, militant de l’ANDCM,
- Oussama Benmassoud, militant de l’ANDCM,
- Mohamed Rissouni, militant de Annahj Addimocrati et de l’AMDH,
Le 24 juillet, la cour d’appel les a condamnés à 4 ans de prison ferme au lieu des 3 décidés auparavant. Lors de l’audience, les familles, amis et camarades des détenus ont été réprimés violemment dans la salle.

Le 4 et 5 juin 2007 à Beni Mellal (centre du Maroc), suite à un sit-in local de solidarité avec les détenus politiques, 10 arrestations ont eu lieu.
Les condamnations sont tombées le 26/06/2007 :
- 1 an ferme et 1000 dirhams d’amende pour Bougrine Mohamed, 72 ans, militant depuis toujours, membre du Forum Vérité et Justice, militant de l’AMDH et du PADS ;
- 2 mois avec sursis et 500 dirhams pour Mohamed Yousfi (militant de Attac-Maroc et AMDH), Abdelkader Rabaaoui (militant de l’AMDH et de l’ANDCM) et Brahim Ahansal (AMDH).
Les autres camarades ont été acquittés.