Accueil > RED > 2007 > RED 83 - octobre 2007 > Monde > Combattons Sarko chez nous… pour qu’il n’étende pas sa politique ailleurs (...)

Combattons Sarko chez nous… pour qu’il n’étende pas sa politique ailleurs !

mercredi 26 septembre 2007, par RED

Sarko -le ministre de tout- est partout,
et pas qu’en France… En un
été on a retrouvé, dans sa politique
étrangère, toute la pourriture de sa politique
intérieure révélée à l’extrême : racisme,
défense de la haute finance et violence
d’Etat.

Racisme (même pas néo-)colonial [1]

Le 26 juillet, Sarko étalait son racisme
éhonté dans un discours honteux face
à « la jeunesse d’Afrique ». Selon lui,
« l’homme africain n’est pas assez entré
dans l’histoire », son « idéal de vie est
d’être en harmonie avec la nature », et il
n’y a chez celui-ci « de place ni pour l’aventure
humaine ni pour l’idée de progrès ».
En donnant par ailleurs l’impression de
condamner le colonialisme, il rejette en
fait la faute de la situation actuelle de
l’Afrique au fait que « Jamais l’homme
[africain] ne s’élance vers l’avenir ». Exit le
pillage des matières premières, du capital
humain, et plus récemment du capital
intellectuel, exit l’implication de la France
dans le génocide Rwandais en 94, exit les
34 Milliards d’euros d’armes vendues entre
94 et 2002 à des régimes répressifs amis
de la France, exit les 3 Milliards d’euros de
profits annuels des entreprises françaises
installées en Afrique. [ Non, « Le problème
de l’Afrique, ce n’est pas de s’inventer un
passé plus ou moins mythique pour s’aider
à supporter le présent mais de s’inventer
un avenir avec des moyens qui lui soient
propres. » Connard !

Magouilles impérialistes

A peine une semaine après l’affaire de la
libération des otages bulgares, Sarko est
à Tripoli. On nous parle uniquement de
pourparlers diplomatiques, jusqu’au 2 août
le porte parole de l’Elysée affirme même
« qu’aucun contrat n’a été signé à l’occasion
de la visite du Président ». Sauf que
le soir-même une source officielle libyenne
annonce que deux contrats de vente d’armes
au profit d’EADS ont été négociés
dans le cadre de cette « libération », pour
un total de 296 millions. Couac dans la
comm’présidentielle. Difficile d’afficher
un tel accord alors que c’est la première
vente d’arme depuis la levée, en 2004, d’un
embargo soutenu par la France dont l’effet
essentiel aura été de porter l’inflation à
30% dans le pays. Mais si c’est pour rendre
service à un copain...

Menaces de guerre

Et la cerise est arrivée en septembre.
Kouchner, le ministre de la trahison et
de la guerre, déclare que dans le dossier
de l’Iran il faut « se préparer au pire » qui
« est la guerre ». Vives réactions, petite
rectification. Ce « mot lourd » a été utilisé
« à dessein », mais « pour dire qu’il fallait
tout faire pour éviter cette guerre » On
connaît la méthode, on lance l’idée pour
voir les réactions, on teste, et puis ça habitue
les esprits au fait que ça se prépare,
c’est dans l’air... Ca fait déjà un moment
que Sarko est à la pointe des menaces de
guerre et de la bataille pour des sanctions
économiques contre l’Iran. Une chose
est sûre, son objectif est d’empêcher « la
bombe iranienne », quitte à « bombarder
l’Iran ». Et ta bombe à toi ? Tu es bien plus
dangereux, bien plus nocif, toi et ton allié
le gouvernement US, que n’importe qui
sur cette terre : les irakiens, les afghans,
les africains, et bien d’autres en savent
quelque chose.

Sarkozy nous rappelle ce qu’est l’impérialisme,
cet alliage subtil de racisme, de
défense de l’industrie et de guerre. Notre
tâche est de lui opposer une résistance
frontale.

Pablo, [Toulouse]


[1Pour une analyse détaillée de ce discours,
écouter l’excellente émission de Daniel Mermet
« Là-bas si j’y suis » : http://www.la-bas.org/article.
php...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.