Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 83 - octobre 2007 > Hexagone > Contre ce gouvernement, construisons la résistance !

Contre ce gouvernement, construisons la résistance !

mercredi 26 septembre 2007, par RED

L’enjeu actuel est d’organiser
une riposte sociale capable
d’empêcher la transformation
de la victoire électorale de
Sarkozy en victoire sur le terrain
social. Il faut relever le défi et se préparer
aux luttes à venir. La jeunesse aura un rôle
central dans la confrontation car elle possède
un potentiel de radicalité important.
Dès maintenant, il faut que dans toutes les
universités nous mettions en place un front
de résistance large, l’expérience du CPE est
encore proche ainsi nous ne partons pas
de rien. A cette occasion, toutes les organisations
de jeunesse de gauche, politique
et syndicale, avaient su travailler ensemble,
dans l’unité, et c’est ce qui a payé. Exigeons
dès à présent une unité syndicale et politique
forte sur le retrait de la loi d’autonomie.

Pour impulser un mouvement fort, il
paraît indispensable de rassembler plus
largement tous les jeunes qui rejettent
la politique de casse sociale de Sarkozy.
Les collectifs de résistance doivent
être l’outil démocratique, un noyau de
résistance politique structuré. Dès le mois
d’octobre, des assemblées générales (AG)
doivent se tenir afin de préparer la mobilisation
avec l’ensemble des étudiants et
leur proposer de nous rejoindre dans ce
cadre collectif.

Mais la loi d’autonomie ne touche pas
que les étudiants, elle est une remise en
cause des statuts des personnels, et pour
plus d’efficacité il faut dès à présent travailler
ensemble. Si un de nos objectifs de
rentrée est la loi d’autonomie, nous devons
sans cesse, dans ces collectifs et dans les
AG, expliquer la nécessité de s’organiser
pour lutter contre l’ensemble des réformes
ultra-libérales, et développer une analyse
plus large du système auquel nous avons
à faire.

La victoire électorale de la droite ouvre
un nouveau cycle d’attaques contre le
monde du travail. Les collectifs de résistance
ne doivent donc pas s’arrêter aux
portes des universités, il faut aller à la rencontre
des personnes dans les quartiers
et les entreprises pour lier nos luttes et
impulser un mouvement d’ensemble. Les
collectifs ne doivent pas rater les prochaines
mobilisations et
être présents et visibles
le 29 septembre
contre les franchises
médicales et aux
cotés des cheminots
qui se mobilisent.
Les rendez vous ne
vont pas manquer !

Matthias, [secteur
jeunes LCR
Aix en Provence]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.