Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Actualité > Bulletin national > Tous dans la rue le 18 octobre !

Tous dans la rue le 18 octobre !

mercredi 3 octobre 2007, par Antoine

Nicolas Sarkozy et son gouvernement commencent à être contesté. Les sujets de mécontentement commencent à s’accumuler : le scandale des tests ADN pour les candidats au regroupement familial, les « franchises médicales »… Et dernièrement le gouvernement a choisi de déclencher un affrontement sur la question des régimes spéciaux de retraites, en les qualifiant de « privilèges ».

Les régimes spéciaux : des privilèges ?

Les salariés concernés par les régimes spéciaux de retraites travaillent moins longtemps que les autres : une bonne partie d’entre eux, comme les cheminots, cotisent 37,5 années avant d’avoir le droit de partir en retraites. Rappelons qu’avant 1993, les salariés cotisaient pendant 37,5 ans. Depuis, on a commencé par augmenter à 40 ans pour le privé en 1993, puis 40 ans pour le public en 2003 (sauf les régimes spéciaux). Et le gouvernement a clairement expliqué que dans la foulée de la destruction des régimes spéciaux, il augmenterait à 42 ans pour tout le monde !

Le but de la classe dirigeante est clair : faire travailleur tout le monde plus longtemps… Nous sommes dans des pays les plus riches du monde, il y a de plus en plus de richesses produites et on nous demande de travailler toute notre vie pour avoir le droit de gagner une misère !

D’ailleurs, s’il y a des privilégiés dans l’affaire, c’est plutôt le président et le premier ministre : Fillon gagne environ 20 000 € par mois (Source : Rapport du député René Dosière/2005) et Sarkozy a un patrimoine estimé à 2 millions d’euros (source Le Monde) !

Le gouvernement s’attaque aux jeunes

Le gouvernement ne se contente pas de s’en prendre aux travailleurs. Il cherche à stigmatiser et à criminaliser les jeunes. Les médias n’ont pas beaucoup parlé de loi sur la récidive et les peines planchers. Désormais, un jeune de 16 ans qui s’est fait attraper 2 fois pour vol de portable à l’arraché risque de prendre 2 ans de prison pour n’importe quel délit (même s’il ne vole qu’une pizza) ! Est-ce que c’est en enfermant les jeunes qu’on va régler les problèmes ?

A côté de ça le gouvernement s’attaque à l’éducation. Il est en train de privatiser l’université : avec la loi « sur les responsabilités et libertés des universités » les universités vont fonctionner selon le principe de l’ autonomie financière. En clair, les Universités seront de plus en plus financées directement par des entreprises et pourront augmenter les frais d’inscription et sélectionner à l’entrée.

Dans les lycées, des postes et des options sont supprimés, et le gouvernement a annoncé 11 000 postes en moins l’an prochain dans le secondaire. Bientôt, on ne nous apprendra à l’école qu’à lire, écrire, compter et cliquer, et le reste sera en option pour ceux qui ont les moyens.

Nous sommes tous concernés, nous devons tous riposter !

Sarkozy et son gouvernement s’attaquent à toutes les sections des classes inférieures. Ils cherchent même à nous diviser en faisant croire que le problème, c’est qu’il y a trop d’immigrés.

Nous n’avons pas le choix : il faut tous se mobiliser contre ce gouvernement. C’est la lutte, c’est la grève qui peut payer. Une grève qui se généralise à tous les jeunes et tous les travailleurs pour faire cesser cette politique.

La première étape de la riposte : la grève du 18 octobre

Le 18 octobre, les syndicats de cheminots appellent à la grève contre la suppression des régimes spéciaux. Dans certains départements, les enseignants se joignent à la grève. Nous avons tous une bonne raison de participer à la grève.

Le 18 octobre doit être le premier acte de la riposte contre Sarkozy et sa politique : à nous d’en faire une mobilisation réussie !