Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Région parisienne > Bulletin Jeune Travailleur > Bulletin Jeune Travailleur n°21 - Octobre 2007

Bulletin Jeune Travailleur n°21 - Octobre 2007

jeudi 11 octobre 2007, par JCR Région parisienne

Sarkozy s’est fait bruyamment applaudir à l’université d’été des grands patrons du MEDEF au mois d’aout. Et il y avait de quoi les réjouir ... et de quoi dégouter les travailleurs.

Casse des salaires et du temps de travail

Ainsi, il aura fait savoir qu’il avait pour intention d’augmenter fortement la TVA et d’entamer la destruction de la Sécurité sociale, en instaurant les « franchises ». En clair, il va falloir s’attendre à une forte hausse des prix et dorénavant, nous devrons payer une partie des services hospitaliers de notre propre poche. Le SMIC restera « gelé ». Le patronat a remercié Sarkozy pour les immenses baisses d’impôts qu’il a accordé aux plus riches, et pour sa volonté de nous faire travailler bien au dela des 35 h et de 60 ans. Le MEDEF réclame depuis longtemps un retour aux 48h par semaine et l’abolition de la retraite à 60 ans. À noter également la promesse que Sarkozy a faite d’abolir le CDI pour instaurer un contrat unique et précaire pour tous les salariés !

Sarkozy a également annoncé des débuts de privatisations de plusieurs service publics, dont Gaz de France et les universités, avec la loi sur « l’autonomie des universités ». Ces privatisations se traduiront inévitablement par des hausses de tarifs et des pressions sur les salaires et conditions de travail des salariés de ces secteurs, puisque les actionnaires chercheront à augmenter leurs profits par tous les moyens. En même temps, des dizaines de milliers de postes seront supprimés dans les services publics.

Casse du droit de grève

Sarkozy sait bien qu’il risque de faire exploser la colère, des grèves et des manifestations. C’est pour cette raison qu’il a fait passer une véritable casse du droit de grève, baptisée loi sur le « service minimum » qui rend très difficile aux travailleurs des transports de rentrer en grève. Sarkozy se souvient comme nous que ce sont des grèves qui nous ont permis d’imposer le retrait du CPE en 2006 et il veut en conséquence désarmer les salariés secteur par secteur, en commencant par ceux des transports.

Pour un parti des luttes, d’opposition au patronat et son gouvernement !

Face à ces attaques, la jeunesse et les travailleurs vont devoir rentrer en lutte contre ce gouvernement. Sur nos lieux de travail et nos bahuts organisons nous pour préparer la grève notre seule arme pour mettre à genou Sarkozy . Il n’existe d’ailleurs aujourd’hui aucun parti suffisament fort de la jeunesse et des travailleurs, capable de représenter ces luttes, les organiser et les défendre. Qui pourrait nous permettre de résister et peser dans le sens de nos intêrets. C’est pourquoi les JCR et la LCR proposent que se rassemblent tous les anticapitalistes afin de construire un tel parti. Un parti implanté dans la jeunesse, les entreprises et les quartiers populaires pour construire les luttes et les résistances d’aujourd’hui pour à terme, en finir avec cette société ou une minorité de riches, de patrons et d’actionnaires possède, contrôle et décide de tout.