Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Lorraine > Metz > Bulletins > "RÉVOLUTION !" Bulletin mensuel des JCR en Moselle diffusé à la fac et dans (...) > Droit aux études pour tous ! Non à la sélection !

"Révolution !" n°13 - Novembre 2006

Droit aux études pour tous ! Non à la sélection !

lundi 25 décembre 2006, par JCR Metz

Sous prétexte de « moderniser l’université », les gouvernements successifs abondent d’idées pour s’attaquer au droit aux études. Leurs projets se résument en deux mots : sélection et professionnalisation.

Sélection, la restriction de l’accès à l’enseignement supérieur

Déjà en 1986, la loi Devaquet introduisait cette idée ; mais une grande mobilisation a permis de la faire retirer. Aujourd’hui, le rapport Hetzel revient sur cette question. Assez finement, sous couvert d’un manque d’orientation, tous les étudiants n’auraient pas leur place à l’université. Si c’était seulement un problème d’orientation, le gouvernement ne diminuerait pas en même temps les postes ouverts au concours de conseiller d’orientation ! Ils n’ont plus besoin d’un aussi grand nombre d’étudiants, il va falloir faire un tri, que ce soit par l’argent comme en Angleterre ou en Espagne ou que ce soit par des commissions bidons qui jugeront en février si le dossier du futur étudiant est viable.

Professionnalisation, l’education en cadeau aux patrons

Les gouvernants cherchent à adapter l’enseignement aux besoins du marché. De plus en plus, l’enseignement se contente d’apporter aux jeunes quelques compétences limitées car l’inadaptation entre université et monde du travail, serait la cause du chômage. Mais cette affirmation est fausse : le problème du chômage n’est pas dû aux contenus des enseignements mais bien au manque d’emploi. S’il y a 100 personnes pour 80 emplois, quelques soient les formations, il y en aura toujours 20 au chômage ! Ce système fait que c’est l’université, soit l’Etat, qui se charge de former les futurs salariés, les entreprises n’ont plus à s’en occuper et pire, elles emploient des jeunes en stages qui ne sont que peu ou pas payés.

Refusons cette logique et luttons pour que l’ensemble des jeunes aient accès à des diplômes nationaux de qualité offrant des garanties dans le monde du travail. Lycéens, étudiants, tous ensemble !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.