Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Paris 1 et 4 - Sorbonne et Tolbiac > Sorbonne en grève, bloquée, occupée, évacuée...Tout ça en moins de 24h (...)

Sorbonne en grève, bloquée, occupée, évacuée...Tout ça en moins de 24h !!!!

mercredi 7 novembre 2007, par Antoine

Aujourd’hui était prévue une nouvelle AG, après plus de trois semaines de mobilisation plutôt difficiles (1ère AG à 90-100, ensuite moitié moins...). La fac de Tolibac étant fermée, plusieurs dizaines d’étudiant-e-s de ce site (annexe de Paris 1) se sont retrouvé-e-s dans nos murs ; ce qui a pas mal boosté nos effectifs. Au final, l’amphi de départ a été très vite blindé, on a ouvert l’amphi Richelieu que l’administration avait gentiment voulu maintenir fermé et on s’est rertouvé à plus de 200-250 en AG, la plus grosse affluence depuis le début de la mobilisation.

L’ordre du jour adopté portait sur :

- Point rapide sur la loi + bilan de la mobilisation
- Débat général
- Perspectives

La première partie a été plutôt pas mal, avec des interv assez politiques, même si beaucoup de redites.

Au niveau perspectives, il y a eu polémique à propos de la manif de jeudi. Plusieurs revendications et motions ont été proposées et globalement allant dans le bon sens...

Ensuite, la deuxième partie ça a été plus chaud... Il semblerait que les anti-bloqueurs/UNI et autres gestionnaires aient rameuté leurs troupes sur la fin de l’AG et sont venus voter en masse. Bien entendu, il ne restait plus qu’à peine la moitié des étudiant-e-s mobilisé-e-s au départ. La grève a été votée, si j’ai bien compris ; mais il y a eu un caffouillage sur le blocage et/ou l’occupation (150 pour/150 contre). Du coup une partie des gréviste a décidé de rester occuper l’amphi le reste de l’aprem et de la soirée. Il n’est finalement resté qu’un peu moins de 100 personnes, qui viennent d’être évacuées sans trop de casse.

RDV demain 7h30 pour blocage à Tolbiac et à la Sorbonne (normalement ?).

On pousse pour qu’il y ait un comité de grève qui se réunisse demain à midi pour faire point sur la situ et prévoir la suite.