Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Le Havre > Le Havre, 8/11/2007

Le Havre, 8/11/2007

vendredi 9 novembre 2007, par Antoine

Petit compte rendu ce l’AG de cette aprem à chaud.

Les quatres AG faite avant les vacances avaient rassemblé jusqu’à 50
personnes maximum. Depuis la reprise des cours lundi dernier, entre des
diff de tracts en masse, et les média qui commencent à parler du
mouvement étudiants a commencé à bien éveiller les consciences.
D’après les chiffres des votes, plus de 800 personnes étaient présent.
Point qui a aussi aidé, l’AG était commune à la fac, et à l’IUT de
caucri. Le département des Carrière Sociale c’est beaucoup mobilisé
aussi qu’une poigné de personnes du département informatique. Du coup,
l’AG est déplacé à l’arrache d’un amphi vers le gymnase qui était le
seul endroit possible pour accueillir tout le monde.
Une longue AG qui a duré 3h. En gros 1h de présentation de texte, 1h20
de débat, et ... pas loin de 1h de vote !!

Retour sur le débat :

Sans trop de suprise, il n’a presque pas porté sur les enjeux politiques
de la LRU, mais sur le blocage ou non de la fac. Sans grande surprise la
droite à malheureusement montré qu’elle était bien organisé, et d’une
démagogie que je n’avais encore rarement vu de leur part. Manipulation du
contenu de la lois, pour certain ça frise les insultes. Mais elle a aussi
montré ses divisions : Entre personnes contre la LRU, mais qui n’accepte
pas le blocage – situation courante pour un bon paquet d’étudiant de
droit. Situation qui a surtout eu pour conséquence de diviser les
étudiants entre eux au lieu de tous se regrouper pour se battre tous
ensemble.

A noter quelque intervention scandaleuses de l’UNI, qui
déclare par exemple en pleine AG que « les bloqueurs sont des fascistes !
 ».

Le débat se termine pas une interv du président de l’université, qui se
dit vigilant vis à vis de la loi, mais refuse toute mobilisation tant
qu’on a pas d’exemple concret de son application. On apprendra au passage
qu’il demande à ce que les votes de la prochaine AG soit fait uniquement
par référendum organisé par l’administration de l’université.

Passage au vote :

Ce qui était prévu d’être soumis au vote : grèves, revendication,
élection du comité de grève, mandat pour la coordination nationale à
rennes ce week-end et blocage (si j’oublie rien).

Premier vote : la grève, après un recontage suite à une erreur de
chiffre 510 Pour – 476 Contre. Ça c’est fait.

Second vote : Revendication :

Avant même qu’on puisse finir de l’annoncer un prof de droit
fait une intervention accusant la tribune de vouloir
gagner du temps pour faire voter les revendication et compagne, alors que
seul le vote du blocage était important et donc qu’il fallait le faire
voter immédiatement. Entre un bordel pas possible dans l’AG (personnes
avaient prévu plus de 800p) et cette interv, la tribune est forcé de
passer directement au vote du blocage, bien conscient qu’après avoir
voté un blocage, aucun autre vote serait possible.

Vote du blocage : Petite tension : tout le monde sait que rien est gagné et
que ça va se jouer à pas grand chose. Premier vote : nouvelle incohérence
dans les résultats, faut recommencer. Second vote, alors la personne ne
sait trop bien ce qui c’est passé, mais il nous manquait plus d’1/6ème
des votants. Super faut revoter : Nouvelle interv’ de Fleury qui cherche à
modifier la facon de voter : les pour d’un coté, les contre de l’autre. Un
bordel pas possible à compter mais pas trop moyen de faire autrement.
Finalement le blocage sera refusé par 361Pour et 476 Contre.

Fin de l’AG en noeud de boudin.

Prochaine AG lundi prochain et on recommence !

Après discution avec les personnes de l’IUT, les carrière sociale ont
l’air super motivé et on est repartie avec une diff prévu demain matin
pendant deux heures, et une première AG est prévu Lundi prochain.

Le comité de greves qui c’est tenu après a réuni environ 35/40
personnes, on en a profité pour statuer sur les votes qui n’ont pas pu
avoir lieu. 5 personnes (3 SUD + 2 têtes nouvelles) partent à la coord
ce week end. Discution sur l’aide à donner à l’IUT, et première action
a envisager.