Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Rouen > Rouen, 10/11

Rouen, 10/11

dimanche 11 novembre 2007, par Antoine

La fac de lettre et de psyco socio sont en grève et bloquées depuis
environ 2 semaines, des AG de plus en plus nombreuses (plus de 1000
personnes en début de semaine) reconduisent la grève et le blocage.

Les ATF occupent l’amphi de Lettre, et une occupation plus sérieuse
c’est organisée en fac de psyco socio, avec projection de film par
exemple. Pour les autres UFR, le site du Madrillet (physique, maths,
informatique) se mobilise. Après des AG en Octobre qui n’avaient pas
débouchées sur une mobilisation, une AG a eu lieu mercredi. Il y avait
130 personnes, surtout des étudiants (ce qui représente presque 10%
des étudiants du Madrillet), qui ont voté le blocage juste pour le
jeudi afin de permettre à tous de se mobiliser et d’aller à la manif
du 8. Entre temps, il y a eu un blocage "sauvage" de la fac de science
à Mont Saint Aignan (biologie et chimie) qui a un peu dégénéré
entrepris par une petite partie de l’AG de lettre (ATF et d’autres).
Le doyen, face à ce blocage raté et au blocage voté au Madrillet, a
décidé de fermer toute la fac de science le jeudi 8. Le 8 matin, les
étudiants mobilisés du madrillet ont fait una AG : entre 100 et 150
personnes qui ont mandaté un étudiant de maths pour allé à la
coordination nationale de Rennes, avec 4 autres de Mont saint Aignan. La manif a eu lieu à Rouen vers 15h, il y
avait 700 personnes. Slogan, banderole... Un
autre appel avait été lancé par les ATF pour 17h : 150 personnes, sans
slogan et juste une banderole "détruire ce qui nous détruit". Pas mal
de flics a cette manif, mais pas d’incidents. Nouvelles AG lundi à
mont st aigan et au madrillet.

- Prochaines manifs prévues pour le moment (personnels et étudiants) :
le 13 et le 20.
- La jonction avec les cheminots se discute (présence réciproque en
AG) ; le débrayage des lycées aussi.
- Les STAPS vont surement rejoindre le mouvement.