Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Paris 10 - Nanterre > Nanterre, 13/11/07

Nanterre, 13/11/07

mardi 13 novembre 2007, par Antoine

Mardi 13 novembre.

Aujourd’hui, alors même que l’Assemblée générale qui a réuni hier près de 2000 étudiants a reconduit le blocage à 873 pour et 767 contre, la présidence de l’université en la personne d’Olivier Audéoud président , a à nouveau pris la décision de faire intervenir la gendarmerie mobile et les CRS contre les grévistes
et les piquets de grève. Aujourd’hui, plusieurs charges de gendarmes mobiles à l’encontre des étudiants grévistes de l’université de Nanterre.

Une pluie de coups de matraques, de jets de gaz lacrymogène s’est abattue sur les étudiants grévistes faisant un grand nombre de blessés.

Un étudiant a eu le crâne fendu et a été emmené en urgence par les pompiers, plusieurs étudiants ont l’arcade sourcillière éclatée. Un grand nombre de malaises
suite aux gaz lacrymogènes. Même des journalistes ont fait l’objet de violences.

En ce moment même, un Comité de Mobilisation réunit entre 600 à 700 personnes. Rappelons qu’hier, il n’avait rassemblé que 300 personnes environ.

Chaque violence policière à Nanterre renforcera encore un peu plus l’implication des étudiants ordinaires dans la lutte, d’autant plus dans un contexte d’extension de la mobilisation.

La lutte continue. Affaire à suivre, de plus amples informations seront communiquées dans la fin de journée ou la soirée.