Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Villes > Pays de la Loire > Le Mans > TRACT > Tract contre le fascisme et le racisme.(1) (novembre 06)

Tract contre le fascisme et le racisme.(1) (novembre 06)

jeudi 4 janvier 2007, par JCR Le Mans

CONTRE LE RACISME ET LE FASCISME…
Organisons la riposte !!!

Le constat est grave, jamais depuis la seconde guerre mondiale l’extrême droite n’a été aussi forte en Europe. En Belgique le parti raciste a failli prendre Anvers, la deuxième ville du pays. En France, le FN est toujours au dessus des 10% et a été au second tour des dernières présidentielles. De Malte à l’Autriche en passant par les Pays-Bas le fascisme progresse…

Les organisations d’extrême-droite profitent de la désespérance sociale liée à la misère, au chômage, aux attaques des droits sociaux. Ils utilisent la peur née des situations de crises qui fragilisent beaucoup de gens (perte d’un emploi, actes de délinquance…). Ils désignent des responsables : les « ennemis intérieurs » sont les immigrés (Arabes en France, Marocains en Espagne, Roms en République tchèque, etc.), la population des banlieues, mais aussi les USA et l’Europe.

Face au danger que représente le fascisme, la seule réponse apportée par la droite et la gauche a été un glissement continu vers les idées sécuritaires. Pour nous même si le F-Haine n’est pas au pouvoir, il a gagné la première bataille, celle des idées qui sont aujourd’hui reprises par Sarkozy, voire par une partie de la gauche (criminalisation de la pauvreté, des mendiants, multiplication des centres de rétention et expulsion des sans papiers, politiques sécuritaires…). Les médias, eux, banalisent aussi les thèmes de l’extrême droite (exemple de l’insécurité en France, en Angleterre) et mettent en avant, l’islam comme un problème ou une source de danger.

Nous devons répondre sur le terrain à la bataille idéologique et à la contre information du FN. Pas un autocollant, tract ou affiche, pas un discours ne doit passer sans réaction. Nous ne pouvons rester passifs, à guetter les progressions électorales d’un Le Pen ou attendre l’énième crime raciste pour manifester notre émotion ou notre colère. Ce combat contre le fascisme et le racisme se mène tous les jours, quels que soient notre âge, notre profession, nos engagements...

Mais cela ne suffira pas car pour vaincre le racisme, une autre politique est nécessaire, une politique qui rompre définitivement avec le capitalisme et son chacun pour soi. Nous devons nous organiser pour qu’une politique 100% à gauche voit le jour au plus vite. Interdiction des licenciements, service public étendu et de qualité, meilleure redistribution des richesses… Mais cette politique devra aussi reconnaître la diversité culturelle, reconnaître le passé honteux de la France en matière de colonie et d’esclavage. Elle devra donner les mêmes droits à chaque individus quelques soit sa couleur, son lieu de naissance, c’est choix religieux ou sexuelle. Nous exigeons donc l’ouverture de la fonction publique et le droit de vote à toutes les élections pour l’ensemble des personnes qui vivent en France… Voilà quelques mesures qui permettraient de répondre à la crise sociale qui a amener le FN au second tour des présidentielles de 2002.

Réunion publique des JCR
Samedi 25 Novembre 14H
Maison des associations 4 rue d’Arcole au Mans
Qu’elle politique et que faire contre le FN ?

QUI SOMMES-NOUS ?
Les JCR-Red sont l’organisation de jeunesse de la LCR dont le porte parole est Olivier Besancenot. Nous regroupons des lycéens, des étudiants, des jeunes travailleurs et chômeurs. Nous luttons pour une société débarrassée de toute exploitation et aliénation, pour une société socialiste, autogérée, démocratique et pluraliste. Notre but, c’est l’assurance pour chacun d’épanouir sa personnalité, l’élaboration d’un avenir collectif, l’impossibilité pour une minorité de soumettre la société à ses intérêts égoïstes.
Nous sommes révolutionnaires parce que cette société ne peut naître que d’une rupture radicale avec l’ordre existant. Parce que nous n’avons rien à attendre d’un système générateur de millions de chômeurs, de précaires et de mal-logés dans les pays riches, et de centaines de millions d’affamés dans le sud, d’un système qui menace de détruire la planète elle-même. Enfin, parce que tous ceux qui ont prétendu le réformer (du PS au PC) ont échoué, alors que la crise s’est aggravée, que le racisme augmente... Nous sommes partie prenante de toutes les luttes contre le racisme, l’impérialisme, contre les préjugés religieux, l’oppression spécifique des femmes, contre l’homophobie et toute vision normative de la sexualité…
Nous sommes internationalistes parce que nous sommes solidaires des peuples du tiers-monde, que nous luttons pour de nouveaux rapports entre les peuples. Parce que nous ne reconnaissons pas le droit aux grandes puissances de régler le sort des pays pauvres, parce que nous combattons le militarisme des puissants mais que nous défendons le droit des faibles à se libérer, si nécessaire, les armes à la main.
Enfin, nous pensons que pour gagner, il faut lutter dans l’unité, s’organiser démocratiquement, et ne compter que sur ses propres forces.
LA VICTOIRE EST DANS NOS VALEURS,
LEUR DEFAITE EST DANS NOTRE COMBAT !