Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > Dossiers > Mobilisations de masse > Réforme de l’université / retraites - 2007 > Echos locaux sur la mobilisation dans les facs > Nantes > "Référendum" organisé par la fac de Nantes

"Référendum" organisé par la fac de Nantes

mercredi 21 novembre 2007, par Antoine

"Comme annoncé, l’Université de Nantes confirme la réouverture des
bâtiments demain matin (mercredi 21) qui étaient en fermeture
administrative depuis le jeudi 15 novembre.

Les étudiants seront accueillis dans chacun des départements de
formation.

Les cours qui fonctionnaient avant la fermeture seront assurés.
Les étudiants des départements touchés par le mouvement seront invités
à se prononcer sur la reprise des cours en votant par internet de
mercredi 21 novembre 12H00 au jeudi 22 novembre 22H00. Les modalités
pratiques seront annoncées sur le site web de l’université mercredi
matin."

Une AG va avoir lieu en droit ds qq minutes et celle de Lettres /
Sciences humaines se déroulera à 14h... Le doyen de la fac de droit
s’st prononcé contre le vote électronique et de fait les cours n’ont
pas repris pour cette filière. Pour les LSH, pas de blocage pour
l’instant mais distribution de tracts ce matin contre le vote.

Messages

  • Votes par Internet dans les universités bloquées : Ordinateurs-de-Vote.org saisit la CNIL, et propose des experts.

    Paris, le 18 novembre 2007.

    Les dirigeants du mouvement "Ordinateurs-de-Vote.org" émettent les plus grandes réserves quant aux garanties légales et technologiques entourant les projets et réalisations de consultations par Internet des étudiants, consultations tenues dans des universités bloquées par la contestation de la loi L.R.U. La premià¨re d’entre elles vient d’avoir lieu à Paris I Panthéon-Sorbonne.

    Le président d’Ordinateurs-de-Vote.org, Pierre Muller, rappelle que « toute consultation doit être éthiquement encadrée et scrupuleusement contrà´lée afin de protéger les droits et libertés fondamentales  ». Il a immédiatement saisi la C.N.I.L., par la voie de son président M. Tà¼rk, afin que la haute autorité fasse connaà®tre sa position au plus vite et se prépare à intervenir dans le cas o๠il serait nécessaire de prévenir la tenue de consultations organisées manifestement en violation de la loi.

    Sur un plan pratique, les juristes et scientifiques présents au sein d’Ordinateurs-de-Vote.org proposent d’expertiser les systà¨mes de vote ou de consultation envisagés. Cette expertise devra être publique et contradictoire, afin de fournir aux parties en présence une évaluation réelle et indépendante des risques.