Jeunesses Communistes Révolutionnaires

Accueil > RED > 2007 > RED 83 - octobre 2007

RED 83 - octobre 2007

Le MEDEF, Sarkozy, son gouvernement... ont un objectif : détruire
nos acquis sociaux, qui sont un frein pour les profits.
L’objectif des réformes annoncées n’est pas uniquement de
dégrader nos conditions de vie, il s’agit également d’affaiblir la
capacité de résistance des jeunes et des travailleurs pour le futur.
L a stratégie est simple : pour pouvoir tout détruire, il faut
d’abord briser ceux qui ont le plus résisté ces dernières
années, c’est-à-dire les jeunes et les travailleurs du public
(cheminots...).

Pour tenter d’endormir la résistance, Sarkozy a ouvert son gouvernement
à des membres du PS, et fait semblant de négocier
avec les directions des grands syndicats. Ceux-là pensent
que, comme c’est trop dur de lutter, il faut tenter de récolter
des miettes en se mettant d’accord avec Sarkozy...
Sur le même principe, il a aussi nommé des ministres et secrétaires
d’Etat issus de l’immigration (Fadela Amara, Rama Yade,
Rachida Dati), pour faire oublier qu’en même temps, il fait
voter des lois racistes, crée un Ministère de l’Immigration et de
l’Identité Nationale…

Mais malgré tous ces efforts, la résistance existe toujours. Et
c’est à nous de réagir et de la construire : nous devons organiser
partout des Assemblées Générales pour préparer la
riposte. Le mouvement contre le CPE et la précarité a démontré
que ce qui paye c’est la lutte, la grève.

Tout ça commence dès maintenant : les cheminots ont appelé
à une première journée de grève et de manifestation le 18
octobre. Nous devons nous en emparer, et en faire la première
journée de résistance de tous ceux qui veulent se battre
contre ce gouvernement.

Mais, pour stopper l’ensemble du projet de Sarkozy, il ne suffira
pas de se battre contre telle ou telle attaque, il nous faut un
mouvement de l’ensemble des travailleurs et des jeunes.
Dans cette période de constr uction de la riposte, il nous faut
aussi une organisation suf fisamment forte pour faire face à la
classe dirigeante. C’est pourquoi nous proposons à tous de
construire avec nous un nouveau parti, qui serve à renforcer
et coordonner les luttes, et à préparer le renversement de la
société capitaliste. Ce nouveau par ti, nous voulons le construire
avec tous ceux qui veulent se bat tre !